De trop nombreuses grandes surfaces fraudent avec les prix

29/03/13 à 07:21 - Mise à jour à 07:21

Source: Trends-Tendances

(Belga) Les supermarchés qui se montrent trop laxistes en matière d'affichage de prix seront sanctionnés. Certains risquent même la fermeture, indique le SPF Economie vendredi dans les pages du quotidien De Morgen. Aucun nom n'est cité.

De trop nombreuses grandes surfaces fraudent avec les prix

Les magasins font de leur mieux pour indiquer les prix de manière correcte, mais les efforts réalisés pour éviter les erreurs ne sont cependant pas suffisants, conclut le SPF Economie après une nouvelle enquête menée en février 2012. Ce sont surtout les grandes surfaces qui fraudent avec les prix affichés. Près de 5 pc d'entre eux étaient erronés. Au total, 9.204 produits ont été contrôlés dans 94 supermarchés. Pour 432 d'entre eux on a constaté une différence entre le prix affiché et celui à la caisse. Après l'envoi d'un avertissement au secteur, les contrôleurs du SPF Economie sont revenus en novembre 2012. "Après des contrôles plus sévères on constate une amélioration claire. Le nombre d'entreprises tout à fait en ordre a augmenté, indique Chantal De Pauw du SPF Economie, sans donner de chiffres précis. Il reste toutefois un nombre trop important de magasins affichant une marge d'erreur trop élevée". Des amendes vont maintenant suivre, explique Chantal De Pauw. "Les grandes surfaces avec une marge d'erreur supérieure à 1 pc recevront une proposition de règlement à l'amiable de 1.000 euros par infraction". Certaines grandes surfaces risquent même de devoir fermer leurs portes si la marge d'erreur est supérieure à 10 pc. Il est toutefois prématuré de donner des noms, indique la porte-parole. "Des enquêtes complémentaires sont nécessaires afin d'aboutir à des conclusions." Pour Ivo Mechels de l'association de défense des consommateurs Test-Achats, ce serait la première fois qu'un commerce devrait fermer ses portes en raison d'une infraction en matière d'affichage des prix. L'association avait pointé du doigt les défauts d'affichage des prix il y a dix ans. Depuis, le SPF Economie mène chaque année des contrôles, sans grande amélioration sur le terrain. (PVO)

Nos partenaires