De l'argent pour les Grecs victimes de la crise grâce au surplus budgétaire

10/01/14 à 14:39 - Mise à jour à 14:39

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le Premier ministre grec Antonis Samaras a promis vendredi de consacrer deux tiers, soit quelques centaines de millions d'euros, de l'excédent budgétaire primaire attendu en 2013 à des actions en faveur "des gens les plus touchés par la crise".

De l'argent pour les Grecs victimes de la crise grâce au surplus budgétaire

"Pendant la négociation avec la troïka, nous leur avons demandé quoi faire avec l'excédent primaire: les consacrer à la dette ou au peuple grec ?", a expliqué le Premier ministre au cours d'une rencontre avec la presse. "La décision a été prise d'en consacrer 70% à la population", a-t-il ajouté, précisant que les gens qui ont été le plus pénalisés par la crise, chômeurs, retraités aux pensions les plus faibles, seront concernés. Le budget du gouvernement grec prévoit pour la première fois depuis très longtemps la réalisation d'un excédent budgétaire primaire (hors service de la dette) de 812 millions en 2013 puis d'environ 3 milliards d'euros en 2014, grâce à des économies tous azimuts. Antonis Samaras a évoqué quant à lui vendredi un excédent budgétaire de "grosso modo 500 millions d'euros" pour 2013. Les 30% restants, a ajouté le Premier ministre, iront au remboursement de la dette grecque qui représente encore 175% du PIB du pays. L'avenir de cette dette au montant encore faramineux, malgré un effacement de 107 milliards consentis en mars 2012 par les investisseurs privés, suivi d'un programme de rachat de dette par la Grèce en décembre 2012, sera au coeur des discussions entre la Grèce et ses créanciers en 2014. Antonis Samaras a réaffirmé à cet égard la position du gouvernement grec en faveur d'un nouvel allégement de la dette: "puisque nous avons fait notre travail, il faut qu'ils fassent le leur", a-t-il déclaré en référence à l'engagement des créanciers de se pencher sur la viabilité de la dette si le pays enregistrait un excédent primaire budgétaire. (Belga)

Nos partenaires