Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

01/03/10 à 10:58 - Mise à jour à 10:58

De grands hedge funds américains jouent l'euro à la baisse

C'est le Wall Street Journal qui a l'a dévoilé, des dirigeants de "hedge funds" importants, autrement dit, des dirigeants de fonds spéculatifs se sont accordés lors d'un dîner discret à Manhattan pour parier gros, très gros sur la baisse de l'euro. Parmi ces gentlemen, il y avait le fameux milliardaire américain George Soros.

C'est le Wall Street Journal qui a l'a dévoilé, des dirigeants de "hedge funds" importants, autrement dit, des dirigeants de fonds spéculatifs se sont accordés lors d'un dîner discret à Manhattan pour parier gros, très gros sur la baisse de l'euro. Parmi ces gentlemen, il y avait le fameux milliardaire américain George Soros.

Il semblerait que ces géants de la finance aient parié des sommes gigantesques sur le repli de l'euro. Or, le poids énorme de ces fonds spéculatifs pourrait expliquer une partie du recul de l'euro.

Bien entendu, la spéculation de ces fonds n'a pas été le seul facteur à la baisse de l'euro, le dossier Grec a également pesé sur le cours de l'euro, d'autant plus facilement que les européens n'ont pas été très clairs sur la manière dont ils pourraient aider la Grèce à s'en sortir.

Mais selon le Wall Street Journal, ce diner secret démontre bien que la spéculation a joué un rôle dans la baisse actuelle de l'euro. En effet, sur le marché des changes, il est possible de miser 100 fois sa mise. C'est ce que les spécialistes appellent l'effet de levier.

Autrement dit, avec 10.000 euros, un investisseur qui spécule sur les devises peut engager 1.000.000 euros sur le marché. De la sorte, les gains ou les pertes peuvent être exponentiels. Toujours selon le Wall Street Journal, ces fonds spéculatifs auraient parié avec des effets de levier 20.


En langage de tous les jours, cela veut dire qu'un spéculateur comme Georges Soros peut grâce à cette technique réaliser des taux de rendement de 100 % ! Mais si j'insiste sur le nom de Georges Soros, c'est encore pour une autre raison. J'ai fait moi-même sur cette antenne allusion à la déclaration qu'il avait faite à Davos et selon laquelle, le cours de l'or devrait baisser suite à l'explosion d'une bulle. La semaine dernière, on a appris par une indiscrétion que ce même Soros qui prédisait le pire pour le métal jaune avait investit plus de 600 millions de dollars dans un fonds spécialisé dans l'or !


Autrement dit, il a menti au monde entier, et tout cela pour encore mieux spéculer. Ce qui prouve une fois de plus que pendant que certains épargnants se posent la question de savoir comment dépasser les 1,5% de rendement de leurs livrets d'épargne.

D'autres plus malins, plus puissants et surtout sans états d'âme font du 100 %. Ne cherchez pas de morale dans cette histoire, il n'y en a pas.


Nos partenaires