D'abord la vision, la technologie ensuite

29/09/14 à 11:42 - Mise à jour à 11:42

Source: Trends-Tendances

Classer les dossiers des patients dans un environnement digital offre un grand nombre d'avantages. L'information sur le patient est facilement accessible et le patient et le professionnel des soins de santé ont la certitude d'avoir toujours et partout les données correctes et les plus actuelles. Cependant, investir en une nouvelle technologie ne peut se faire sans vision et préparation.

D'abord la vision, la technologie ensuite

© Philips

Les possibilités d'une plate-forme digitale sont immenses. Les médecins peuvent consulter le dossier médical toujours et partout, même sur tablette ou smartphone. Si les patients peuvent prendre rendez-vous par voie électronique et obtenir les informations nécessaires à leur traitement , la digitalisation permet également d'économiser beaucoup de temps et d'argent. En outre, un suivi en temps réel permet également de limiter le temps d'attente et de combler les absences. Et il existe des dizaines d'autres exemples.

Le défi le plus important consiste à avoir accès à la bonne information au bon moment facilement et en toute sécurité. Pour les applications sur les appareils mobiles, il faut certainement une solide authentification de sorte que n'importe qui n'ait pas accès aux données des patients. Les applications qui lisent les codes-barres ou les signatures digitales permettent de sécuriser les données, mais il faut pouvoir les connecter aux systèmes existants et aux applis mobiles. En outre, l'instauration d'un appareillage digital permet d'installer une base à laquelle il y a moyen d'ajouter de nouvelles applications modulaires.

Fusionner les nouveaux systèmes avec ce qui existe déjà

Cependant, même si les instituts de soins se rendent compte de l'importance de la technologie, ils craignent souvent de lancer ces renouvellements. Certains les trouvent trop compliqués et d'autres instaurent une nouvelle technologie qui ne fait pas ce à quoi ils s'attendaient.

Dans toute organisation, les processus doivent s'harmoniser entre eux. Par conséquent, les nouveaux systèmes ne peuvent donc pas survivre seuls, mais doivent fusionner avec ce qui existe déjà. Cependant, c'est là que survient le problème. De nombreuses organisations investissent en nouvelle technologie avant même d'avoir utilisé les fonctionnalités de programmes d'aide existants. Mieux vaut donc étudier ce que l'on a chez soi, développer des objectifs et établir un plan par étapes pour les atteindre. La technologie doit soutenir les processus d'entreprises et non devenir un but en soi.

Barbara Vandenbussche

En savoir plus sur:

Nos partenaires