Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

29/07/11 à 09:55 - Mise à jour à 09:55

Compte à rebours pour la dette américaine

Le compte à rebours a commencé. Si les Démocrates et les Républicains ne s'entendent pas sur un relèvement du plafond de la dette américaine pour ce 2 août, les conséquences pour l'économie américaine et mondiale seraient désastreuses.

Le compte à rebours a commencé. Si les Démocrates et les Républicains ne s'entendent pas sur un relèvement du plafond de la dette américaine pour ce 2 août, les conséquences pour l'économie américaine et mondiale seraient désastreuses.

C'est en effet une certitude: si le plafond de la dette reste bloqué à 14.294 milliards ce 2 août, l'Etat fédéral américain devra choisir entre les paiements qu'il honore et ceux qu'il repousse à plus tard. Il faudra ensuite trancher entre les ministères pour savoir lesquels continueront d'être alimentés et dans quelle mesure.
D'après le secrétaire au Trésor américain, l'équivalent de notre ministre des finances, il faudra du jour au lendemain supprimer plus de... 40% des dépenses publiques. En réalité ce serait le chaos, estime un centre de réflexion de Washington, rappelant qu'il faudrait trier entre les quelques 80 millions de fois où le Trésor américain effectue un paiement chaque mois. Autant dire que ce serait un casse tête de premier ordre !

Et puis si les Etats-Unis cessent d'honorer l'ensemble de leurs obligations, les agences de notation - vous savez ce sont ces agences qui donnent une note aux Etats sur leur capacité à rembourser leur emprunts - eh bien, ces agences seront incitées à lui retirer son "triple A" çàd la meilleure note accordée à un pays. Et alors direz-vous ?

Une dégradation de la note des Etats-Unis conduirait certains organismes financiers, comme des banques centrales, des SIVAV, à vendre automatiquement leurs obligations de l'Etat américain. Cela fera grimper les taux d'intérêt ce qui aggravera encore plus le financement des Etats-Unis et du reste du monde.

Autre problème aux conséquences inimaginables: les bons du Trésor américain sont une référence mondiale qui sert de garantie à une multitude de contrats financiers. Si cette clé de voûte s'effrite, impossible de savoir comment réagira le système financier mondial. Reste un espoir - ce plafond de la dette a déjà été relevé plus de 100 fois par le passé - parfois in extremis Il ne reste plus qu'à attendre un 101 unième miracle pour avant ce mardi.

Nos partenaires