Chypre: "Il faut tout faire pour garantir la stabilité"

24/03/13 à 22:22 - Mise à jour à 22:22

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le ministre belge des Finances Koen Geens est arrivé dimanche soir au sommet européen de crise pour le sauvetage de Chypre. Selon le ministre, les pays de la zone euro doivent tout faire dans les prochaines heures pour "garantir la stabilité, éviter la contagion et rétablir la confiance".

Chypre: "Il faut tout faire pour garantir la stabilité"

Après avoir passé la journée à travailler sur le contrôle budgétaire, le nouveau ministre doit maintenant se pencher sur le plan d'aide pour Chypre. Ces discussions devraient se prolonger jusque tard dans la nuit. Koen Goens se montre cependant optimiste quant à une issue positive. La réunion des ministres des Finances des pays de la zone euro devait normalement commencer vers 18h mais trois heures plus tard, elle n'avait toujours pas débuté. Le président chypriote Nicos Anastasiades négociait toujours avec vec les présidents du Conseil européen, Herman Van Rompuy, de la Commission, José Manuel Barroso, de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, ainsi que la directrice du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde. Chypre est proche de la faillite. Pour obtenir un prêt de dix milliards d'euros, les instances internationales demandent à Chypre des gros efforts financiers. La BCE a déjà annoncé que le robinet sera fermé lundi si Chypre n'accepte pas un plan d'assainissement drastique. Le président chypriote se retrouve sous une pression énorme. Les négociations tournent autour du sort des deux plus importantes banques de l'île, Bank of Cyprus et Laiki. Les bailleurs de fonds internationaux voudraient voir ces deux institutions fusionner mais Nicos Anastasiades veut conserver la Bank of Cyprus. Il aurait prévenu les représentants de la troïka qu'il pourrait démissionner. "Je vous fais une proposition, et vous ne l'acceptez pas. Je vous en donne une autre et c'est la même chose. Qu'est-ce que vous voulez que je fasse?" a-t-il lancé. (RBR)

Nos partenaires