Chine: ralentissement de la croissance à 7,4% au premier trimestre

16/04/14 à 07:41 - Mise à jour à 07:41

Source: Trends-Tendances

(Belga) La Chine a enregistré au premier trimestre une croissance de 7,4%, a annoncé mercredi le gouvernement, confirmant un ralentissement marqué de la deuxième économie mondiale.

Chine: ralentissement de la croissance à 7,4% au premier trimestre

Sur les trois premiers mois de l'année, la progression du produit intérieur brut (PIB) publié par le Bureau national des statistiques(BNS) s'établit très en-deçà de la croissance de 7,7% enregistrée au quatrième trimestre 2013. Le chiffre officiel est en revanche légèrement supérieur à la prévision médiane de 13 analystes interrogés par l'AFP (7,3%). "L'économie dans son ensemble a progressé dans une fourchette appropriée, alors que se poursuivent les ajustements structurels, les transformations et améliorations (du modèle économique)", a commenté Sheng Laiyun, porte-parole du BNS, tout en se félicitant de la "stabilité" du marché du travail. Après une croissance de 7,7% en 2012 puis en 2013 --un niveau plus vu depuis 1999--, Pékin s'est fixé pour 2014 un objectif de 7,5%, ce qui serait le plus faible taux de croissance du géant asiatique depuis près d'un quart de siècle. "Nous devons garder à l'esprit que l'environnement extérieur demeure compliqué et volatile, et que notre économie reste sous pression", a cependant tempéré M. Sheng. De fait, les statistiques mensuelles également dévoilées mercredi par le BNS dépeignaient un tableau toujours maussade de la conjoncture. En dépit du ralentissement de l'économie, les autorités chinoises ont réitéré ces dernières semaines leur intention de continuer leur ambitieux programme de réformes destiné à rééquilibrer le modèle de croissance du pays. Pékin souhaite doper la consommation intérieure et renforcer le secteur privé, et diminuer la dépendance vis-à-vis des exportations et des investissements dans les infrastructures, tout en rognant les monopoles des grands groupes publics et les sévères surcapacités du secteur industriel. (Belga)

Nos partenaires