Ce n'est pas la Russie mais l'UE qui exerce "menace et chantage" sur l'Ukraine

22/11/13 à 14:23 - Mise à jour à 14:23

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le président russe Vladimir Poutine a rejeté vendredi sur les Européens, qui ont selon lui manié "menace et chantage", les accusations de pressions russes sur l'Ukraine après l'abandon d'un accord entre ce pays et l'UE.

"A propos des pressions. Quand nous avons appris que l'Ukraine suspendait -- ne refermait pas mais suspendait -- les négociations avec l'Union européenne et voulait bien peser le pour et le contre, nous avons entendu des menaces de nos partenaires européens contre l'Ukraine, jusqu'à favoriser des manifestations de masse", a déclaré M. Poutine lors d'une conférence de presse. "Voilà la pression, voilà le chantage", a ajouté le président russe. "Nous allons voir dans les jours à venir si l'Ukraine et le gouvernement ukrainien cèdent à ce chantage", a-t-il ajouté. "Le président ukrainien a proposé des pourparlers tripartites (Ukraine-Russie-UE, ndlr). Nous sommes prêts à participer à de telles négociations, et ce sera dans une certaine mesure un test du sérieux des intentions de nos partenaires européens", a-t-il déclaré. Concernant les avertissements lancés par Moscou à Kiev ces dernières semaines sur les conséquences commerciales qu'aurait un accord d'association entre l'Ukraine et l'UE, M. Poutine a souligné qu'il s'agissait d'une question "pas politique mais économique". Ce dernier argument a été avancé aussi quelques heures plus tôt à Kiev par le Premier ministre ukrainien Mykola Azarov. (Belga)

Nos partenaires