Carat-Duchatelet à Liège: le personnel repart en grève

12/06/13 à 16:38 - Mise à jour à 16:38

Source: Trends-Tendances

(Belga) Les travailleurs de Carat-Duchatelet à Liège, réunis mercredi matin en assemblée, ont décidé de repartir en grève, pour une durée indéterminée, a indiqué Fabrice Jardon, secrétaire permanent CGSLB. "Nous sommes dans une impasse totale", déclare-t-il.

L'entreprise de customisation de voitures de luxe, basée à Liège, compte 104 travailleurs. En février, la direction avait annoncé son intention de se séparer d'un tiers du personnel, soit 34 travailleurs, se justifiant par les effets de la crise et une baisse de commandes. Le personnel s'était déjà croisé les bras entre le 3 et le 10 juin. Il entendait dénoncer des conditions de départ, jugées inacceptables, proposées par la direction dans le cadre de la phase deux de la procédure Renault, qui consiste en l'élaboration d'un plan social. Le travail avait repris lundi, de même que les négociations entre syndicats et direction. Cette dernière veut lever les protections juridiques des délégués syndicaux, ce à quoi les représentants des travailleurs s'opposent. Après une interruption de quelques heures dans les négociations mardi, la direction a demandé aux syndicats de revoir leurs positions mais ils ont refusé. Le directeur a alors claqué la porte, explique le secrétaire permanent CGSLB. Les travailleurs, réunis mercredi matin en assemblée, ont décidé de repartir en grève, pour une durée indéterminée. "Nous sommes dans une impasse totale", déclare Fabrice Jardon. "Le plan social est vide et l'entreprise n'a pas envie de faire des efforts", souligne le syndicaliste, pour qui la dernière solution est le recours à un conciliateur social. (Belga)

Nos partenaires