Canal de Panama: une ministre espagnole consulte tous azimuts

06/01/14 à 17:50 - Mise à jour à 17:50

Source: Trends-Tendances

(Belga) La ministre espagnole de l'équipement Ana Pastor conduisait lundi une série d'entretiens à Panama pour tenter de "trouver une solution" au conflit qui pourrait paralyser les travaux d'élargissement du canal.

Canal de Panama: une ministre espagnole consulte tous azimuts

Arrivée dimanche au Panama, Mme Pastor a rencontré lundi les responsables du Groupe Uni pour le Canal (GUPC) dont l'actionnaire majoritaire, le groupe de BTP espagnol Sacyr, a menacé de suspendre les travaux si l'Autorité du canal de Panama (ACP) ne versait pas, d'ici à trois semaines, la somme de 1,6 milliard de dollars (environ 1,2 milliard d'euros). La société belge Jan de Nul fait partie de ce consortium. Ce montant, supposé couvrir "les surcoûts" du chantier selon le GUPC, est jugé "irresponsable" par les autorités du Panama. Le président de Sacyr, Manuel Manriquez, arrivé samedi à Panama, participait également à la réunion. Parmi les autres actionnaires du GUPC figurent l'entreprise italienne Impreglio, la belge Jan de Nul et la panaméenne Constructora Urbana. La réunion, tenue dans la matinée pendant deux heures dans un hôtel de la capitale panaméenne, s'est déroulée à huis clos et aucune déclaration n'a été faite par ses participants à la sortie, a constaté un journaliste de l'AFP. De son côté, l'ambassadeur d'Espagne au Panama, Jesus Silva, a précisé devant la presse que Madrid n'avait pas l'intention de "soutenir financièrement Sacyr". "Il s'agit d'un problème entre une entreprise et son client", et la ministre "est venue au Panama pour favoriser le dialogue et trouver une solution", a-t-il précisé. Après sa réunion avec les membres du consortium, Mme Pastor s'est rendue à la présidence pour s'entretenir avec le président panaméen Ricardo Martinelli. Elle doit ensuite rencontrer les responsables de l'ACP avec l'administrateur du canal Jorge Quijano et le ministre des affaires relatives au canal Roberto Roy. Mme Pastorn, qui n'a fait aucune déclaration à la presse depuis son arrivée, doit regagner l'Espagne lundi en soirée. Les travaux, d'un montant total de 5,2 milliards de dollars, ont commencé en 2009 et devaient initialement se terminer en 2014 afin de coïncider avec le centenaire du canal. Mais leur achèvement a été repoussé à 2015 après un premier désaccord dès le début du chantier entre l'ACP et GPUC sur la qualité du ciment utilisé. GUPC fait porter la responsabilité du surcoût à l'ACP. L'essentiel des travaux porte sur la construction d'une nouvelle série d'écluses pour permettre le passage de navires transportant jusqu'à 12.000 conteneurs, le triple de la charge actuelle. Des responsables d'ACP ont indiqué que des difficultés géologiques imprévues sont à l'origine des dépenses supplémentaires. Le canal de Panama, par lequel transite 5% du commerce maritime mondial, a été inauguré en 1914 et avait été remis par les États-Unis à Panama en 1999. (Belga)

Nos partenaires