Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

11/08/14 à 10:34 - Mise à jour à 10:34

C'est fini pour les comptes d'épargne à 2%...

C'est fini pour les comptes d'épargne à 2%... Cela n'était déjà pas fameux en soi mais, depuis le début du mois d'août, la plupart des grandes banques ont abaissé leur taux de base pour le livret d'épargne...

KBC a été la première à démarrer et puis les autres grandes banques ont suivi comme un seul homme. Bien souvent, le taux de base est réduit à 0,25%, plus la prime de fidélité qui reste scotchée autour de 0,15 ou 0,25%. Bref, cela fait un total de 0,4 ou 0,5% par an. Et encore, seulement si vous ne touchez pas à votre argent pendant un an puisque la prime de fidélité, comme son nom l'indique, ne vous est octroyée que s'il n'y a pas de retrait de votre livret d'épargne pendant une année. Autant dire que c'est rarement le cas... Et c'est la raison pour laquelle, dans ce genre de démarche, mieux vaut opter pour une banque qui offre un taux de base fort et une faible prime plutôt que l'inverse.

Cela dit, il faut être honnête : pour trouver des alternatives, il faut bien chercher, car même les banques de niche, autrement dit, les banques opportunistes, qui sont à la recherche de clients opportunistes, ont dû diminuer leur taux... Alors que ces banques de niche offraient souvent du 2%, la plupart d'entre elles ont indiqué qu'elles passeraient sous le seuil des 2%. Et si elles ne l'ont pas encore fait, comme la banque online MeDirect, cette dernière annonce tout de même que cela sera le cas à partir de la fin septembre !

Officiellement, la plupart des banques concernées justifient la baisse du rendement pour les épargnants en disant que tant les taux d'intérêt à court terme que les taux d'intérêt à long terme sont à leur plus bas historiquement. C'est vrai que cette conjoncture de taux bas n'est pas idéale pour exercer le métier de banquier... Il est clair aussi que les banques sont aujourd'hui beaucoup plus rapides à répercuter la baisse des taux sur les rendements des livrets d'épargne. Mais demain, quand cela ira mieux et que les taux augmenteront, ces mêmes banques seront nettement moins rapides pour augmenter le rendement de ces mêmes livrets d'épargne. Cela s'est déjà vu par le passé, je n'invente donc rien.

En attendant, le conseil à suivre absolument, c'est de ne pas bloquer votre épargne à plus d'un an sous prétexte que le taux sera légèrement supérieur que celui de votre livret d'épargne. Ce serait une erreur car les taux sont très bas, et ils ne peuvent qu'augmenter. Si ce n'est pas le cas, alors il faut allumer des cierges car cela voudrait dire qu'on s'enfonce encore plus dans la crise... Bon, c'est le mois d'août et tachons de rester positif.

Nos partenaires