Budget - Le secteur pharmaceutique évoque un effort "proportionnel"

20/11/12 à 17:09 - Mise à jour à 17:09

Source: Trends-Tendances

(Belga) L'effort demandé au secteur pharmaceutique, dans le cadre du budget 2013, est "proportionnel" et le secteur se montrera solidaire, a indiqué mardi, dans une première réaction, Leo Neels, directeur général de Pharma.be, l'association générale de l'industrie des médicaments innovants.

La confection du budget 2013 prévoit un effort total, à charge du secteur des soins de santé, de 370 millions d'euros. Parmi les mesures touchant plus spécifiquement le secteur pharmaceutique, il est prévu notamment une baisse de 1,95% du prix des médicaments remboursés. L'effort fourni par le secteur pharmaceutique atteint près de 90 millions d'euros, soit une part de 26% de ce qui est demandé au niveau des soins de santé, souligne M. Neels, qui qualifie cette répartition de "proportionnée". Parmi les mesures touchant plus spécifiquement le secteur pharmaceutique, il est prévu notamment une baisse de 1,95% du prix des médicaments remboursés. "La réduction du prix est modulable. Chaque entreprise pharmaceutique pourra définir la baisse des prix sur base de son portefeuille de médicaments, en tenant compte par exemple des médicaments hors brevets. Ce caractère modulable est, à nos yeux, primordial. C'est un signal que le gouvernement respecte le secteur des médicaments innovants, premier investisseur en matière de recherche et développement", souligne le directeur général de Pharma.be. M. Neels rappelle en outre la concertation formelle qui a été instaurée entre le secteur des médicaments et la ministre de la Santé, laquelle concertation constitue un "élément positif". "Si le gouvernement demande un effort proportionnel, nous serons solidaires, nous aurons une réaction responsable. Nous connaissons l'environnement budgétaire", conclut M. Neels. (MUA)

Nos partenaires