Budget - "La relance doit profiter à chacun"

20/11/12 à 19:53 - Mise à jour à 19:53

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le syndicat chrétien est satisfait que "certaines propositions anti-sociales" comme le saut d'index, un retour à la semaine des 40 heures ou la suppression d'un jour férié n'ont pas été prises en compte dans la confection du budget 2013, annonce le syndicat chrétien, mardi soir, dans un communiqué.

Toutefois, la CSC relève plusieurs points problématiques. "On ne touche pas aux tabous des entreprises et des gros investisseurs: pas d'impôt sur les grosses fortunes, pas d'impôt sur les plus-values des particuliers, pas d'augmentation des boni de liquidation, pas de démantèlement de l'usage abusif de la déduction des intérêts notionnels etc.", souligne le syndicat. Pour la CSC, les efforts pour la relance se feront surtout sur les travailleurs. Le syndicat regrette aussi que "les améliorations pour les travailleurs les moins bien rémunérés restent très limitées" et que "l'emploi et la compétitivité sont réduits à une question de coût salarial et de flexibilité alors qu'aucun effort n'est demandé aux employeurs." (WDM)

Nos partenaires