Bpost: Plus de 250 "facteurs low cost" manifestent à Bruxelles

29/10/13 à 12:22 - Mise à jour à 12:22

Source: Trends-Tendances

(Belga) A l'appel du syndicat CSC, plus de 250 personnes, venues de toute la Belgique, se sont rassemblées, mardi, dès 10h30, à la Gare Centrale de Bruxelles, pour se rendre à 11h devant le cabinet du ministre des Entreprises publiques Jean-Pascal Labille (PS), où une délégation sera reçue.

Bpost: Plus de 250 "facteurs low cost" manifestent à Bruxelles

"Tous statutaires, pas de sous contrats ! " scandent les postiers qui huent sous les fenêtres du cabinet ministériel. "Depuis trois ans, bpost engage des agents auxiliaires pour des postes à moindres responsabilités", retrace André Blaise, secrétaire général CSC-Transcom. "Aujourd'hui, ils font le même travail que les autres, mais ils gagnent 20% de moins en moyenne, soit jusqu'à 30% de différence avec les anciens. Leur salaire n'est pas lié à l'ancienneté et l'indexation n'est pas automatique." Selon les syndicats, près de 5.000 "facteurs low cost" sur les 28.000 agents en Belgique travaillent aujourd'hui sous ce statut. Une pratique qui s'est répandue, comme en témoigne le délégué syndical CSC Eric Aubin. "Je suis entré comme contractuel il y a 4 ans. J'ai dû accepter de passer agent auxiliaire et de perdre 20% de mon salaire. C'était ça ou le chômage. C'est du chantage à l'emploi." "La moitié du personnel de bpost est aujourd'hui contractuel", continue André Blaise. "Légalement, dans une entreprise publique, les agents doivent être nommés". Le fait que le ministre vient de s'attaquer aux salaires des grands patrons des entreprises publiques donne de l'espoir aux syndicats. (Belga)

Nos partenaires