BNB et FSMA mettent en garde contre les risques liés à l'argent virtuel, comme bitcoin

14/01/14 à 16:21 - Mise à jour à 16:21

Source: Trends-Tendances

(Belga) La Banque nationale de Belgique (BNB) et l'Autorité des services et marchés financiers (FSMA) ont mis en garde mardi contre les risques liés à l'argent virtuel, comme bitcoin ou litecoin, tout en recommandant de faire preuve "de la plus grande prudence".

BNB et FSMA mettent en garde contre les risques liés à l'argent virtuel, comme bitcoin

Les deux institutions rappellent que les monnaies virtuelles ne constituent pas un moyen de paiement légal ni une forme d'argent numérique et qu'il n'existe ni contrôle financier ni surveillance de l'argent virtuel. Selon la BNB et la FSMA, l'argent virtuel s'obtient sur internet, peut être conservé dans un porte-monnaie digital et n'existe que sur internet. "Au départ, il n'était possible d'utiliser de l'argent virtuel que pour payer certains produits et services sur internet (en ligne). Depuis lors, il est désormais aussi possible, bien que rarement, de payer des produits et services, en dehors de l'internet, en utilisant de l'argent virtuel, pour autant que le vendeur accepte ce type de monnaie. Certains achètent et vendent de l'argent virtuel à des fins spéculatives. Ils espèrent que le cours de l'argent virtuel augmente par rapport à l'euro et réaliser ainsi des bénéfices", soulignent les deux institutions de contrôle dans un communiqué. La BNB et la FSMA estiment que les risques inhérents à l'achat d'argent virtuel sont "considérables". Ainsi, la plate-forme de négociation ou le porte-monnaie électronique lié à cet argent virtuel peuvent être piratés; la fiabilité opérationnelle -en particulier le risque de fraude- de tels systèmes n'a pas encore été évaluée de manière formelle par les autorités de contrôle et la fluctuation du taux de change de l'argent virtuel peut entraîner d'importantes pertes financières. En outre, les placements en argent virtuel ne bénéficient pas de la protection jusqu'à 100.000 euros qui entoure l'argent placé sur un compte d'épargne ou en bons de caisse ou sur des comptes à terme. L'Autorité bancaire européenne (EBA) avait déjà mis en garde en décembre contre l'utilisation des monnaies virtuelles, comme le bitcoin, "qui peuvent conduire les utilisateurs à perdre leur argent sans espoir de le récupérer". (Belga)

Nos partenaires