Belges à New York : Melchior Schöller cherche à révolutionner le business du sondage

30/07/14 à 18:28 - Mise à jour à 18:28

Source: Trends-Tendances

Plus de 10 millions d'opinions ont déjà été collectées via son application mobile Voice, qui permet de réaliser des sondages à grande échelle en temps réel.

Belges à New York : Melchior Schöller cherche à révolutionner le business du sondage

Avec l'application mobile Voice, créer un sondage est un jeu d'enfants. Les questions posées par les utilisateurs, qu'elles soient futiles, sérieuses ou pratico-pratiques, permettent de prendre rapidement le pouls de la communauté Voice. Plus de 100.000 sondages ont déjà été créés et 10 millions d'opinions collectées depuis le lancement de l'application en 2013. Voice a déjà levé 600.000 dollars pour son développement.

Après avoir débuté le développement de son concept à Paris, Melchior Schöller a pris la direction de New York, qu'il connaît bien pour avoir fait ses études à NYU, ainsi qu'un stage chez Livestream, dirigée par le Belge Max Haot.

Ses locaux sont basés à Brooklyn, dans l'appartement occupé auparavant par un autre entrepreneur belge, Frédéric della Faille, créateur de l'application à succès Frontback, qui a déménagé à San Francisco.

"La scène techno new-yorkaise est plus jeune que celle de la Silicon Valley, mais elle est très collaborative : tout le monde s'entraide", se réjouit Melchior Schöller.

Son objectif premier est de développer une large communauté d'utilisateurs quotidiens de son application. La monétisation de Voice - pour l'instant uniquement disponible sur iPhone - n'en est encore qu'à ses prémices. Première idée en phase de test : vendre aux marques une meilleure visibilité de leur sondage sur l'application afin de faire grimper le nombre d'opinions recueillies.

Pour découvrir ces entrepreneurs belges qui partent, comme Melchior Schöller, à la conquête de New York, rendez-vous sur notre carte interactive.

Nos partenaires