Belgacom licencie à tour de bras

29/05/13 à 17:07 - Mise à jour à 17:07

Source: Trends-Tendances

L'opérateur se sépare de Steven Van Casteren, patron de la filiale Connectimmo, et de Philip Neyt, directeur de la communication et des affaires régulatoires. Ces deux licenciements interviennent quelques jours après celui de Pierre-Eric Evrard, CEO de Scarlet.

Belgacom licencie à tour de bras

© Belga

Les C4 valsent au sommet de Belgacom. Vendredi dernier, Trends-Tendances annonçait le licenciement de Pierre-Eric Evrard, patron de Scarlet, la filiale low-cost de l'opérateur historique. Aujourd'hui, c'est au tour de Philip Neyt, directeur de la communication et des affaires régulatoires (entre autres), de recevoir son bon de sortie. Tout comme Pierre-Eric Evrard, Philip Neyt faisait partie du cercle des proches gravitant autour du CEO Didier Bellens. C'est pourtant le grand patron, auquel le directeur de la communication rapportait en direct, qui a appuyé sur le bouton du siège éjectable.

Les départs ne s'arrêtent pas là. Steven Van Casteren, CEO de Connectimmo, filiale immobilière de Belgacom, est lui aussi licencié. Une information confirmée par Belgacom. Rappelons que le patron de l'opérateur, Didier Bellens, a été inculpé en 2011 pour corruption passive dans le cadre de la vente d'un bâtiment de Belgacom par sa filiale Connectimmo, à une société d'Edmée de Groeve, ancienne présidente de l'aéroport de Charleroi, de la Loterie Nationale et de la SNCB. Suite à cette inculpation, le conseil d'administration avait maintenu sa confiance envers le CEO.

Gilles Quoistiaux

En savoir plus sur:

Nos partenaires