Yellen: une hausse des taux pourrait intervenir "relativement vite"

17/11/16 à 14:57 - Mise à jour à 14:57

Source: Afp

La présidente de la banque centrale des Etats-Unis (Réserve fédérale, Fed) Janet Yellen a affirmé jeudi qu'une hausse des taux pourrait intervenir "relativement rapidement" tout en signalant que l'économie américaine et le marché du travail avaient encore "une marge d'amélioration".

Yellen: une hausse des taux pourrait intervenir "relativement vite"

Janet Yellen © AFP

Dans un discours qu'elle devait prononcer devant une commission du Congrès, Mme Yellen s'exprimait pour la première fois depuis l'élection du populiste Donald Trump à la Maison Blanche. La Fed tiendra une réunion monétaire les 13 et 14 décembre et M. Trump entrera en fonction le 20 janvier.

Tout en répétant qu'un resserrement du crédit "pourrait bien être approprié relativement rapidement si les données économiques continuent de montrer des progrès", Mme Yellen est apparue prudente, insistant plusieurs fois sur le fait que l'économie américaine a encore une marge d'appréciation. La relative stabilité du taux de chômage à 4,9% et le fait que le taux de participation à l'emploi n'augmente guère lui font dire qu'il y a encore des progrès à faire.

Dans cette intervention relativement courte qui devait précéder une audition de plusieurs heures devant une commission économique dominée par les républicains, Mme Yellen, une démocrate, a relevé que le taux de chômage pour les Noirs et les Hispaniques était "plus haut" que pour le reste de la population tandis que leurs revenus médians étaient "encore bien dessous" de celui du reste des ménages américains. La patronne de la Fed a assuré que la croissance économique, qui a accéléré à 2,9% au troisième trimestre, "continuerait à un rythme modéré, suffisant pour générer de meilleures conditions sur le marché du travail et un retour de l'inflation vers l'objectif de 2%".

"Attendre davantage de preuves" d'amélioration de l'activité "ne reflète pas un manque de confiance dans l'économie", a-t-elle assuré, ajoutant qu'il ne fallait pas non plus attendre trop longtemps avant de relever les taux sous peine de devoir les augmenter plus brutalement ensuite.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos