Wouter Devriendt: "Le bateau est plus stable mais pas encore en lieu sûr"

19/05/16 à 10:24 - Mise à jour à 10:24

Source: Belga

La banque résiduelle Dexia n'est pas encore en lieu sûr, selon son nouveau patron, Wouter Devriendt, mais l'embarcation est plus stable, a-t-il indiqué mercredi à l'issue d'une assemblée des actionnaires qui l'a désigné administrateur.

Wouter Devriendt: "Le bateau est plus stable mais pas encore en lieu sûr"

Wouter Devriendt est le nouvel administrateur de la banque, en lieu et place de Karel De Bock. © Belga

Le CEO sortant, Karel De Boeck, a, lui, jeté un regard satisfait sur les quatre années écoulées. "Nous avons tiré le maximum de ces quatre ans. Je ne peux pas changer le plomb en or."

"Le navire est devenu un peu plus stable. Les risques sont en tout cas plus clairs. Nous ne sommes pas encore en lieu sûr: les défis sont encore importants, le contexte macro-économique est incertain et le cadre réglementaire, le contexte dans lequel nous évoluons, reste également très relevé. Incertain n'est sans doute pas le bon mot, mais tout de même assez imprévisible", a déclaré M. Devriendt. "Donnez-moi maintenant quelques mois afin d'examiner la situation au sein de la banque", a ajouté l'administrateur délégué.

Le nouveau CEO reçoit l'approbation officielle des actionnaires

Un peu plus tôt dans la journée, les actionnaires de Dexia ont approuvé officiellement lors de leur assemblée générale, la nomination de Wouter Devriendt comme nouvel administrateur de la banque, en lieu et place de Karel De Bock. Le conseil d'administration de l'entité a dans la foulée désigné l'intéressé comme administrateur délégué et président du comité de direction. Le feu vert de la Banque centrale européenne à cette nomination était tombé plus tôt cette semaine.

Wouter Devriendt est actuellement administrateur chez Belfius et conseiller indépendant de la Société fédérale de Participations et d'Investissement (SFPI), où il est chargé de la gestion des investissements de l'État belge dans le secteur financier. Il connaît donc bien le dossier Dexia. En outre, début 2014, il a été nommé membre du "General Council of the Hellenic Financial Stability Fund" (Fonds de stabilité bancaire grec) qui vise à contribuer à la stabilité du système bancaire grec. Né en 1967, ce Belge a exercé entre 1993 et 2011 plusieurs fonctions au sein de la banque ABN AMRO et de Fortis mais aussi dans le private equity assurant la gestion de portefeuilles de sociétés. Tous les points abordés lors de l'assemblée générale de Dexia et l'assemblée générale extraordinaire qui a suivi ont été approuvés avec 99,99% des voix. La banque est à 95% dans les mains des États belge et français.

En savoir plus sur:

Nos partenaires