Wall Street sans tendance après les attentats de Bruxelles

23/03/16 à 09:04 - Mise à jour à 09:05

Source: Afp

Wall Street a fini sans tendance mardi, à l'issue d'une séance calme dominée comme les autres Bourses mondiales par les attentats en Belgique sans que la géopolitique ne provoque d'inquiétudes marquées: le Dow Jones a perdu 0,23%, mais le Nasdaq a pris 0,27%.

Wall Street sans tendance après les attentats de Bruxelles

/ © Reuters

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a cédé 41,30 points à 17.582,57 points, tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, a gagné 12,79 points à 4.821,66 points.

L'indice élargi S&P 500, particulièrement surveillé par les investisseurs, a reculé de 0,09% à 2.049,80 points.

"C'était une séance tranquille", a résumé Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management, estimant que les échanges étaient limités par le fait que la semaine sera raccourcie d'une séance pour le Vendredi Saint.

Il remarquait que les valorisations étaient de nouveau élevées, après plus d'un mois de rebond qui a permis au Dow Jones et au S&P 500 d'effacer un mauvais début d'année, ce qui pousse les investisseurs à rester en retrait.

Néanmoins, "étant données les circonstances, la Bourse résiste plutôt bien", a estimé Jack Ablin, de BMO Private Bank, faisant allusion aux attentats à Bruxelles qui ont fait mardi une trentaine de morts et plus de 200 blessés.

Revendiqués par les jihadistes du groupe Etat islamique (EI), plusieurs attentats coordonnés ont frappé mardi l'aéroport et le métro de la capitale belge.

Après un mouvement initial de baisse sur les places européennes, ces événements n'ont pourtant guère affecté les marchés mondiaux, certains observateurs estimant que le risque terroriste était de plus en plus intégré par les investisseurs, notamment depuis les attentats de novembre à Paris.

En ce qui concerne l'actualité spécifique à Wall Street, les indices ont aussi été soutenus par de "plutôt bons chiffres sur l'activité manufacturière américaine", a avancé M. Ablin.

Selon un indice établi par le cabinet Markit, l'activité industrielle a légèrement accéléré en mars aux Etats-Unis et, surtout, la Réserve fédérale de Richmond a fait état d'un bond impressionnant et inattendu de cette activité en Virginie (est).

En hausse pendant une partie de la séance, le marché obligataire reculait. Vers 20H20 GMT, le rendement des bons du Trésor à dix ans progressait à 1,942% contre 1,915% lundi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,725%, contre 2,718% précédemment.

Nos partenaires