Wall Street résiste et garde espoir!

15/10/13 à 09:15 - Mise à jour à 09:15

Source: Trends-Tendances

Wall Street a terminé en hausse lundi pour la troisième séance consécutive, malgré la menace d'un défaut de paiement des Etats-Unis faute d'accord sur le plafond de la dette: le Dow Jones a gagné 0,42% et le Nasdaq 0,62%.

Wall Street résiste et garde espoir!

© Belga

Selon des résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones a progressé de 64,15 points à 15.301,26 points quand le Nasdaq, à dominante technologique, a pris 23,40 points à 3.815,27 points. Après avoir ouvert en baisse, les actions sont remontées en cours de séance quand une réunion a été annoncée entre le président Barack Obama et le président républicain de la Chambre des représentants, John Boehner, le chef de la majorité démocrate du Sénat, Harry Reid, ainsi que les dirigeants des minorités dans les deux assemblées, la démocrate Nancy Pelosi et le républicain Mitch McConnell.

Elles ont "atteint leur plus haut" de séance quand le chef de la majorité démocrate du Sénat, Harry Reid, s'est dit "très optimiste" sur le fait de parvenir à un accord cette semaine. Puis elles ont lâché un peu de leurs gains après le report de dernière minute de cette réunion à la Maison Blanche afin, selon l'exécutif américain, de "permettre aux chefs de file du Sénat de continuer à effectuer des progrès importants vers une solution pour relever le plafond de la dette et rouvrir les administrations".

En définitive, "le marché reste à la merci de toute évolution, ou non-évolution, de ce qu'il se passe à Washington", souligne Michael James, de Wedbush Securities.

Tokyo en hausse dans l'espoir d'un compromis aux Etats-Unis Le mot d'ordre des places financières du monde semble être "On y croit jusqu'au bout" ! En effet, ce mardi matin la Bourse de Tokyo a clôturé sa première séance de la semaine (lundi 14 octobre était un jour férié au Japon), en légère hausse. La raison ? Tous gardent espoirs d'un très prochain déblocage du budget américain. L'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes a augmenté de 0,26% pour finir à 14.441,54 points (+36,80 points). L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau s'est élevé pour sa part de 0,03% (+0,30 point) à 1.197,47 points. La séance de reprise mardi a été moyennement active, avec seulement 2 milliards d'actions échangées sur le premier marché. Les valeurs avaient davantage grimpé en début de journée à la faveur d'un affaiblissement favorable du yen, mais le dollar ainsi que l'euro ont ensuite reperdu un peu de terrain, ce qui a poussé des investisseurs à revendre des titres de groupes exportateurs. Washington est enlisée dans une double impasse politique aux conséquences potentiellement énormes pour l'économie. D'abord, les Etats-Unis sont sous la menace d'un défaut de paiement si les élus ne relèvent pas le plafond légal de la dette avant jeudi, date au-delà de laquelle le Trésor américain a prévenu qu'il ne pourrait plus emprunter et risquait de ne plus pouvoir assurer tous ses paiements. Deuxièmement, le pays est paralysé depuis deux semaines par l'absence d'accord sur un budget pour le nouvel exercice entamé le 1er octobre. L'espoir d'un accord US offre un record à la Bourse de Francfort La Bourse de Francfort a atteint un nouveau sommet historique mardi en matinée, l'espoir d'un déblocage de la situation budgétaire aux Etats-Unis redonnant de l'élan au marché. A 07H23 GMT, l'indice vedette Dax avançait de 0,49% à 8.766,99 points. Quelques minutes auparavant, il avait grimpé jusqu'à 8.773,39 points, effaçant de peu son précédent record historique en séance qui datait du 19 septembre. Pendant ce temps, l'indice des valeurs moyennes MDax gagnait 0,68% à 15.356,60 points.

Suspendus depuis des jours aux négociations entre républicains et démocrates pour éviter un défaut de paiement des Etats-Unis, les investisseurs s'accrochaient mardi à l'espoir d'un compromis, qui serait proche selon certains parlementaires. "Grâce à ces éléments positifs le Dax démarre la journée positivement", note Antje Laschewski, analyste de LBBW. Les marchés boursiers attendent d'autant plus une issue sur ce dossier que la date limite du 17 octobre approche à grands pas.

L'espoir d'un accord outre-Atlantique débloque les marchés L'espoir d'un accord espéré imminent au problème budgétaire américain débloquait les marchés européens qui entamaient la séance de mardi sur une note franchement positive. L'indice BEL 20 gagnait ainsi 1,2 % à 2.866 points vers 11 heures avec 18 de ses éléments dans le vert.

Ceux-ci étaient emmenés par Solvay (114,90) et KBC (39,78) qui bondissaient de 3,5 et 3,2 % alors que UCB (45,13) et Ageas (31,54) s'appréciaient de 0,7 et 1,4 %. Delta Lloyd (15,03) reculait par contre de 0,3 % en compagnie de la française GDF Suez (19,32) qui reperdait 0,2 %. AB InBev (73,04) était en hausse de 1,1 % tandis que Colruyt (40,73) et Delhaize (44,24) progressaient de 0,5 et 1 %. Belgacom (21,52) et Telenet (36,49) valaient 0,8 % de plus que lundi, Mobistar (12,98) remontant pour sa part de 0,6 %. ThromboGenics (18,82) récupérait 1,7 %, Bekaert (27,21) et D'Ieteren (34,30) remontant par ailleurs de 1,7 et 0,1 %. Umicore (35,52) et Nyrstar (3,23) étaient quant à elles en hausse de 1,7 et 0,9 %.

Hors indice, on remarquait le nouveau bond de 8,8 % de Cardio3 Bio (14,20) ainsi que les gains de 3,4 et 4,2 % de Solvac (121,00) et KBC Ancora (22,35), TiGenix (0,28) et Eckert-Ziegler (1,88) chutant par contre de plus de 3 %. EVS (47,30) et Agfa-Gevaert (1,75) étaient quant à elles positives de 2 et 1,1 %, les écarts restant par ailleurs peu significatifs à l'instar des volumes traités.

L'euro s'inscrivait à 1,3552 USD dans la matinée de mardi, contre 1,3591 la veille vers 16H30. L'once d'or perdait 24,70 dollars à 1.259,05 dollars et le lingot se négociait autour de 29.865 euros, en baisse de 505 euros.

Nos partenaires