Visa toujours dans le collimateur pour ses CMI

31/07/12 à 16:10 - Mise à jour à 16:10

Source: Trends-Tendances

La Commission européenne éprouve des difficultés avec les commissions multilatérales d'interchange (CMI) que prévoit Visa en cas de paiement avec une carte de crédit. La Commission est d'avis que cette rétribution met à mal la concurrence entre banques et par la force des choses pèse sur le coût des opérations et le prix payé par le consommateur.

Visa toujours dans le collimateur pour ses CMI

© Reuters

La commission d'interchange est celle payée par la banque du commerçant à celle du client lors de l'utilisation de carte visa.

A la suite d'une enquête démarrée en 2008 par la Commission européenne, Visa avait proposé d'en limiter les frais à 0,2% de la transaction, ce qui fut rendu obligatoire dès décembre 2010.

La Commission européenne avait cependant décidé de poursuivre son enquête à propos des commissions d'interchange actuellement appliquées à toutes les transactions transfrontalières dans l'Espace économique européen (EEE), ainsi que pour les transactions nationales dans huit États membres de l'UE dont la Belgique.

Elle estime notamment qu'il y a lieu selon les règles européennes de prévoir une série d'exemptions.

Il revient à présent à Visa de fourbir ses armes en vue d'assurer sa défense. Ce n'est qu'ensuite que tombera la décision définitive de la Commission.

Trends.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires