Vers un démantèlement de Nyse Euronext ?

01/04/11 à 16:33 - Mise à jour à 16:33

Source: Trends-Tendances

Le Nasdaq, allié à ICE, met le paquet pour s'offrir Nyse Euronext : il lance une offre 19 % supérieure au "deal" annoncé par l'opérateur transatlantique et Deutsche Börse le 15 février. Son idée ? Démanteler Nyse Euronext. Rien de moins.

Vers un démantèlement de Nyse Euronext ?

© Belga

Des opérateurs boursiers américains, dont le Nasdaq, ont annoncé vendredi une surenchère sur Nyse Euronext, la société gérant les bourses de New York, Bruxelles, Amsterdam et Paris, supérieure de 19 % à l'offre déposée par leur rival de Francfort, Deutsche Börse.

Nyse Euronext et Deutsche Börse avaient annoncé le 15 février leur fusion, qui devait donner naissance à la première Bourse au monde, détenue à 60 % par les actionnaires du groupe allemand et à 40 % par ceux de l'opérateur transatlantique.

Les médias s'étaient depuis fait l'écho des efforts du Nasdaq, qui craignait de se faire marginaliser, pour monter une riposte. Les deux groupes américains Nasdaq OMX Group et IntercontinentalExchange (ICE) proposent 42,50 dollars en numéraire et en actions pour la totalité du capital de Nyse Euronext, selon leur communiqué.

Ce prix valorise l'opérateur boursier transatlantique à environ 11,3 milliards de dollars, sur la base du cours des actions Nasdaq et ICE du 31 mars, ont-il fait valoir. Sur ces mêmes bases, leur offre est donc supérieure de 19 % à celle de Deutsche Börse.

Le schéma retenu par le Nasdaq et son partenaire est un démantèlement du groupe transatlantique en cas de réussite de leur offre. ICE reprendrait les activités de Nyse Euronext dans les marchés dérivés ; Nasdaq OMX s'attribuerait de son côté les Bourses de New York, Paris, Bruxelles, Amsterdam et Lisbonne, ainsi que l'activité américaine dans les options.

Le nouveau groupe formé autour du Nasdaq, regroupant les deux grandes places boursières américaines, aurait son siège social à New York.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires