"Une remontée brutale des taux pourrait faire mal aux banques belges"

11/06/18 à 09:00 - Mise à jour à 09:45
Du Trends-Tendances du 07/06/18

Dix ans après les "subprimes", et alors que flotte à nouveau un parfum de crise sur la zone euro, comment se portent les banques et les assureurs du pays ? En charge du contrôle macroprudentiel à la Banque nationale et membre du comité de direction, Jean Hilgers dresse l'état de santé du système financier belge. Selon lui, de nouveaux facteurs comme la digitalisation et une éventuelle remontée brutale des taux sont à risque.

Voici quelques jours, la Banque nationale (BNB) dévoilait son Financial Stability Report (2018), bulletin de santé que réalise chaque année le gendarme financier pour connaître la capacité des banques et des assurances à supporter d'éventuels chocs dans le futur. Si l'on excepte le risque de contagion d'un éventuel défaut de l'Italie, quatre menaces pèsent sur nos banques et nos assureurs. Outre les taux d'intérêt au plancher qui mettent les marges sous pression, la BNB pointe le poids grandissant de l'immobilier sur le bilan des banques, le risque d'une remontée brutale des taux ainsi que la digitalisation croissante, catalyseur de concurrence. Ces éléments sont devenus " des points jugés à risque ", souligne Jean Hilgers, membre du comité de direction de la BNB en charge du contrôle macroprudentiel, dans l'entretien exclusif qu'il nous a accordé.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires