Un nouveau gestionnaire à la Deutsche Bank

22/07/14 à 16:49 - Mise à jour à 16:49

Source: Trends-Tendances

Flossbach von Storch propose une gestion dynamique fortement basée sur les actions.

Un nouveau gestionnaire à la Deutsche Bank

© Image Globe

Après avoir fait découvrir aux investisseurs belges Aktiv-E d'Ethna Funds, le site transactionnel de Deutsche Bank Belgique propose depuis quelques semaines le fonds vedette d'un nouveau gestionnaire allemand : Flossbach von Storch - Multiple Opportunities II. Ce produit est également un fonds mixte dynamique, qui sera toutefois nettement plus porté sur les actions, puisque la proportion investie sur les Bourses ne sera pas limitée à 50 %. Le fonds allemand FvS - Multiple Opportunities est noté cinq étoiles chez Morningstar, et s'est positionné parmi les meilleurs de sa catégorie durant les cinq dernières années. Macroéconomie FvS - Multiple Opportunities II est la copie luxembourgeoise de son grand frère allemand, et diffère essentiellement par l'absence d'or sous forme physique dans les actifs sous gestion. La gestion du fonds sera bien entendu active, avec un mélange d'actions (actuellement 59 %), d'obligations, et de positions sur les métaux précieux (dont 10 % sur l'or). "Nous recherchons avant tout des idées d'investissement qui présentent un profil de risque attractif", souligne Philipp Vorndran, stratégiste en chef chez Flossbach von Storch.

Comme tous les fonds mixtes dynamiques, l'allocation entre les classes d'actifs se basera sur une analyse macroéconomique globale. Et le moins que l'on puisse dire est que Philipp Vorndran a des idées tranchées à ce sujet. Outre son attente de nouveaux problèmes pour la zone euro, il estime que les taux obligataires resteront bas pendant encore de nombreuses années, avec une croissance économique qui restera faible. "Or actuellement, sur les marchés, les valorisations des actifs se basent sur l'hypothèse que la situation se normalisera et que les taux remonteront. Si ce n'est pas le cas, comme nous le pensons, les investisseurs deviendront nerveux."

Valorisation Les implications de cette hypothèse est que la faiblesse des taux pourra encore faire grimper la valorisation des actions. "Pour les valeurs de très grande qualité, les études empiriques montrent que le rapport cours/bénéfice pourrait à terme grimper de 18 vers 25 fois les bénéfices attendus, voire même au-dessus de ce niveau." Il tire également un parallèle avec l'immobilier, où les coûts de financement ont chuté et permettent aujourd'hui une hausse des prix dans plusieurs pays, notamment en Allemagne. "Les valeurs immobilières allemandes sont un thème que nous jouons fortement dans notre portefeuille."

"Le thème des fusions-acquisitions sera le prochain grand facteur de soutien pour les marchés boursiers. La faiblesse des taux de financement a pour conséquence que la plupart des opérations peuvent avoir un impact positif sur les résultats dès le premier jour. En outre, les entreprises se sont fortement désendettées sur les dernières années, et ont souvent beaucoup de liquidités qui ne rapportent plus rien dans leur bilan."

Global Le portefeuille de FvS - Multiple Opportunities II est investi globalement, avec une proportion très limitée d'actions allemandes. "En outre, si nous apprécions une société, mais que nous voulons nous protéger contre les variations des devises, nous couvrirons systématiquement notre exposition sur la devise, d'autant que le cours d'une telle couverture n'a jamais été aussi avantageux qu'à l'heure actuelle."

FRÉDÉRIC DINEUR

Nos partenaires