UBS : l'hémorragie de capitaux (enfin) endiguée ?

04/05/10 à 10:27 - Mise à jour à 10:27

Source: Trends-Tendances

A la grande - et agréable - surprise des analystes, UBS a dévoilé un bénéfice net supérieur aux prévisions, en hausse de 83 % par rapport au trimestre précédent. Cerise sur le gâteau, les retraits d'argent, qui illustrent le manque de confiance des clients, ont atteint 18 milliards de francs suisses, soit nettement moins que les 56,2 milliards "disparus" au dernier trimestre de 2009.

UBS : l'hémorragie de capitaux (enfin) endiguée ?

© Bloomberg

UBS a surpris mardi les analystes en publiant un bénéfice net supérieur aux prévisions, en hausse de 83 % par rapport au trimestre précédent, confirmant son retour aux bénéfices amorcé fin 2009. L'établissement zurichois a ainsi enregistré entre janvier et mars un profit net de 2,2 milliards de francs suisses (1,5 milliard d'euros), contre un résultat de 1,2 milliard au quatrième trimestre de 2009, a-t-il annoncé dans un communiqué. Davantage que les 2 milliards de francs suisses anticipés par les analystes interrogés par l'agence AWP.

La première banque suisse avait certes annoncé, courant avril, tabler sur un bénéfice avant impôts "d'au moins" 2,5 milliards de francs suisses au premier trimestre. Mais UBS a fait beaucoup mieux en enregistrant un résultat avant impôt de 2,8 milliards de francs suisses, multiplié par trois par rapport au trimestre précédent, et un produit d'exploitation de 9 milliards (+ 50 %).

L'autre élément important - et qui avait déjà été dévoilé par la banque - est la diminution des sorties d'argent. Ces retraits, qui illustrent le manque de confiance des clients, ont atteint comme prévu au premier trimestre 18 milliards de francs suisses, conformément aux indications de la banque. L'hémorragie de capitaux commence ainsi à être épanchée, puisqu'UBS s'était encore vu retirer 56,2 milliards de francs suisses au dernier trimestre de 2009.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires