Transmission des données clients, Fortis se veut rassurant

18/03/14 à 11:29 - Mise à jour à 11:29

Source: Trends-Tendances

BNP Paribas Fortis a revu à la fin de l'année dernière ses conditions générales bancaires qui régissent les relations avec ses clients. Il n'en fallait pas plus pour réveiller le spectre de la vente d'informations concernant ses clients.

Transmission des données clients, Fortis se veut rassurant

© reuters

Selon L'Echo, les articles modifiés évoquent l'utilisation et la transmission de données personnelles des clients au profit des partenaires commerciaux de la banque, et ce dans le but de proposer des services et produits avec la banque. La plus grande banque de Belgique pourrait donc transmettre des données personnelles de ses clients à de tels partenaires commerciaux, notamment pour des opérations de direct marketing.

Dans une dépêche Belga, BNP Paribas Fortis conteste avoir des projets visant à fournir des données sur le comportement d'achat de ses clients. "Je tiens à souligner, précise Valéry Halloy responsable communications auprès de BNP Paribas Fortis, que les changements apportés aux conditions générales respectent la loi du 8 décembre 1992 relative à la protection de la vie privée à l'égard des traitements de données à caractère personnel sur la protection de la vie privée. Nous restons absolument dans ce cadre-là."

Mais alors pourquoi ce changement ? "Cela arrive de temps à autre, les conditions générales ne sont pas figées, souligne Valéry Halloy. Nous les avons changées, car les moyens de communication s'élargissant, nous avons voulu anticiper et les rendre conformes aux nouvelles règles de communications avec nos clients. Nous avons des partenaires, par exemple lorsqu'un client souscrit à une carte Visa ou Mastercard, il peut gagner des points et recevoir des réductions ou des chèques cadeaux sur son relevé mensuel. Mais c'est suite à une démarche proactive du client qui souscrit et qui donne ses centres d'intérêt. Et cela reste dans l'environnement bancaire et selon les centres d'intérêt renseignés. Il n'y a pas de cession et/ou de ventes à des entreprises commerciales."

Et de conclure "Pour moi c'est une tempête dans un verre d'eau. Un journaliste a vu ces changements et a monté cela en épingle, question de timing sans doute avec les déclarations d'ING. Il est vrai que nous avons eu une plainte auprès de la Commission de protection de la vie privée, sur les 3,7 millions particuliers qui sont clients chez nous. On ne peut pas vraiment parler de raz de marée et bien entendu nous répondrons aux questions de la Commission concernant cette plainte."

En savoir plus sur:

Nos partenaires