Test-Achats:"Les banques se protègent avec le blocage des cartes Maestro"

19/11/11 à 13:29 - Mise à jour à 13:29

Source: Trends-Tendances

Certaines banques incitent les consommateurs à opter pour d'autres moyens de paiement que Maestro qui sont plus onéreux pour le consommateur, dénonce Test-Achats.

Test-Achats:"Les banques se protègent avec le blocage des cartes Maestro"

La fonction Maestro, présente sur toutes les cartes Bancontact/Mistercash, ne peut plus être utilisée en dehors de l'Europe depuis près d'un an.

Les banques belges avancent des arguments de sécurité pour bloquer le service Maestro. Febelfin s'est d'ailleurs félicitée de la diminution du phénomène de skimming, technique qui consiste à copier la bande magnétique de la carte de banque quand un client se rend à un distributeur d'argent, depuis cette mesure il y a un an.

Pour Test-Achats (TA), cette décision n'a pas été uniquement prise pour protéger le consommateur. "Ce sont principalement les banques qui se protègent", indique Jean-Philippe Ducart, porte-parole de TA. "Elles l'ont fait de manière unilatérale, non harmonisée et avec un coût pour le consommateur. Certaines banques vont jusqu'à refuser le déblocage temporaire de la fonction, en signifiant au consommateur de se débrouiller avec d'autres moyens de paiement. Presque toutes les banques ont insisté sur le risque de skimming en cas de déblocage. Or la banque reste tenue d'indemniser les dommages subis par son client."

L'association s'appuie sur une enquête publiée dans son édition Budget&Droits de novembre/décembre. "Le consommateur voit disparaître un service payant sans toutefois bénéficier d'une réduction de prix. Et les alternatives sont rares et, souvent, plus onéreuses." Test-Achats estime aussi que le déblocage de la fonction Maestro est fastidieux et que l'absence d'informations univoques déconcerte le client.

Trends.be, avec Belga.

En savoir plus sur:

Nos partenaires