Taxe sur les banques : c'est fait... en Allemagne

25/08/10 à 14:38 - Mise à jour à 14:38

Source: Trends-Tendances

Le gouvernement allemand a adopté mercredi un projet contesté de taxe sur les bénéfices des banques, qui doit éviter à l'avenir que l'Etat soit le seul à mettre la main à la poche pour sauver des établissements, a-t-il annoncé mercredi.

Taxe sur les banques : c'est fait... en Allemagne

© Reuters

Les banques allemandes devront verser à l'Etat une partie de leurs profits, selon ce projet de loi qui doit être validé par le parlement avant la fin de l'année. Les sommes ainsi récoltées serviront à créer un fonds dans lequel puiser en cas de menace de faillite d'une banque jugée d'importance stratégique. Le montant de la taxe sera fonction de la taille de l'établissement et du degré de risque de ses activités.

Le projet de loi adopté mercredi donne aussi la possibilité à l'Etat d'intervenir plus vite et de manière plus contraignante lorsqu'une banque jugée d'importance stratégique donne des signes de faiblesse. Le gouvernement aura, au besoin, le droit de liquider certains actifs de la banque menacée de faillite, afin de redresser le reste à l'aide du fonds approvisionné par la taxe.

L'Allemagne, échaudée après des sauvetages publics très coûteux, tel celui de l'établissement spécialisé dans l'immobilier Hypo Real Estate, qui bénéficie encore de plus de 100 milliards d'euros de garanties publiques, est le premier pays à avoir lancé l'idée d'une telle taxe. Berlin espère convaincre d'autres Etats de faire de même afin de préserver la compétitivité de ses banques, mais, jusqu'à présent, la France est l'un des seuls pays à s'enthousiasmer pour le projet.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires