Taxe financière : Lagarde et Schaüble écrivent à Reynders

09/07/10 à 17:30 - Mise à jour à 17:30

Source: Trends-Tendances

Dans une lettre commune adressée à notre ministre des Finances - la Belgique présidant l'UE - ses homologues français et allemand plaident (à nouveau) pour une taxe mondiale sur les transactions financières. Notre pays fera-t-il mieux que le G20 ?

Taxe financière : Lagarde et Schaüble écrivent à Reynders

© Bloomberg

Les ministres des Finances français et allemands ont écrit à leur homologue belge, notre pays présidant l'Union européenne, pour encourager la création d'une taxe mondiale sur les transactions financières, selon une lettre transmise vendredi à l'AFP par le ministère français.

Dans cette lettre, Christine Lagarde et Wolfgang Schaüble rappellent à Didier Reynders que la France et l'Allemagne ont proposé conjointement la création de cette taxe lors du dernier sommet du G20 à Toronto, pour mieux répartir le fardeau de la crise et lever de nouvelles ressources.

Les Européens s'étaient accordés à la mi-juin pour défendre au G20 - sans succès - une taxe sur les transactions financières au niveau mondial. Ils réfléchissent à l'introduire au seul niveau de l'Union européenne mais certains pays, Grande-Bretagne en tête, sont hostiles à cette idée, car ils craignent que cela entraîne des délocalisations des transactions financières vers d'autres régions comme l'Asie.

"Bien qu'un consensus n'ait pu encore être trouvé, nous sommes convaincus que l'Union européenne doit continuer d'essayer de créer une telle taxe" au niveau mondial, car cela est "possible et nécessaire", écrivent les ministres Lagarde et Schaüble. Ceux-ci se réjouissent dans leur lettre de la volonté affichée de la Belgique d'examiner la possibilité de créer cette taxe : "Nous serions ravis de pouvoir en discuter" lors du prochain Ecofin informel (réunion des ministres des Finances de l'UE), qui aura lieu fin septembre à Bruxelles.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires