Taux négatifs : La Belgique appartient désormais au groupe des pays forts de la zone euro

17/07/12 à 12:44 - Mise à jour à 12:44

Source: Trends-Tendances

La Belgique a émis pour plus de 3 milliards d'euros d'obligations à court terme, dont 1,5 milliard d'euros à des taux négatifs, une première, a annoncé mardi l'Agence de la Dette.

Taux négatifs : La Belgique appartient désormais au groupe des pays forts de la zone euro

© Thinkstock

"Le fait que les taux auxquels la Belgique se finance sur les marchés financiers soient légèrement positifs ou légèrement négatifs est intéressant à court terme. L'essentiel ne réside cependant pas là mais plutôt dans le fait que notre pays appartienne au groupe des pays forts de la zone euro", estime Philippe Ledent, économiste chez ING.

La Belgique a ainsi levé 1,525 milliard d'euros via des obligations à trois mois assorties d'un taux moyen de -0,016%. La demandé a excédé plus de trois fois l'offre.

Avec ce taux plancher, la Belgique rejoint un club restreint de pays européens, comme la France, l'Allemagne, les Pays-Bas ou le Danemark, à bénéficier de taux négatifs pour leur financement.

"Evidemment, des taux plus bas, voire même des taux négatifs, sont intéressants. Plus les intérêts que le gouvernement doit payer sont bas, plus la situation des finances publiques s'améliore", explique Philippe Ledent, contacté par l'agence Belga. "Mais le plus important, c'est que la Belgique est maintenant considérée comme un pays du coeur de la zone euro", à l'instar de l'Allemagne, des Pays-Bas, de la Finlande et de la France, poursuit l'économiste.

"Les marchés financiers se rendent compte que la situation économique dans notre pays n'est pas parfaite mais reste l'une des meilleures en comparaison avec d'autres pays. Nous savions ainsi depuis longtemps que le taux d'épargne des Belges est élevé. Désormais, cela est également perçu par les marchés."

Selon l'économiste, la situation plus favorable dont jouit la Belgique sur les marchés financiers n'exonère pas notre pays de la nécessité de poursuivre les mesures de consolidation budgétaire et de soutien à la croissance.

Entre-temps, le taux belge à 10 ans continuait à fondre pour atteindre 2,463% mardi à la mi-journée.

Notre pays a également levé mardi 1,475 milliard d'euros en obligations à 12 mois, à un taux moyen de 0,040%, le taux le plus bas sur cette maturité depuis l'introduction de l'euro en 1999, selon l'agence financière Bloomberg. Dans ce cas, la demande a été près de deux fois supérieure à l'offre.

Trends.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires