Stress tests : l'Ecofin peaufine les détails

13/07/10 à 15:11 - Mise à jour à 15:11

Source: Trends-Tendances

Publication par les banques elles-mêmes mais aussi par les régulateurs, publication "intégrée" puis "déconsolidée" : tout sera fait pour assurer "la plus grande transparence possible", a indiqué Didier Reynders, président en exercice de l'Ecofin.

Stress tests : l'Ecofin peaufine les détails

© Thinkstock

Les ministres européens des Finances (Ecofin) ont peaufiné mardi les détails de la publication des tests de résistance imposés à 91 banques, censée dissiper les craintes des marchés quant à la solvabilité du secteur financier européen. Ils se sont aussi engagés à recapitaliser les institutions les plus fragiles.

"Nous irons vers la plus grande transparence possible", a assuré Didier Reynders, notre ministre des Finances et président en exercice de l'Ecofin. "Je suis confiant dans le fait que la publication donnera une image claire et précise de la résistance du système bancaire européen", a renchéri Olli Rehn, commissaire européen aux Affaires économiques.

Les résultats des tests seront publiés le 23 juillet par les banques elles-mêmes, mais aussi par les autorités nationales de supervision bancaire, a encore indiqué Didier Reynders. Le Comité des superviseurs bancaires européens (CEBS) sera quant à lui chargé de présenter une "publication intégrée".

Dans un délai de deux semaines interviendra ensuite une "publication déconsolidée" des résultats, filiale par filiale, qui pourrait s'avérer plus sensible que les chiffres consolidés.

Si les tests devaient révéler la fragilité d'une banque particulière, les Etats seraient prêts à intervenir rapidement, ont indiqué les dirigeants européens. En dernier ressort, le mécanisme de stabilisation financière mis en place en pleine crise de la zone euro pourrait être activé, a dit Olli Rehn.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires