Stress-tests des banques : vers une "transparence maximale"

21/06/10 à 10:19 - Mise à jour à 10:19

Source: Trends-Tendances

La publication des tests de résistance des banques est-elle vraiment une bonne idée ? Certains craignent en effet qu'elle puisse pénaliser certaines institutions et entraîner de nouvelles actions de sauvetage par l'Etat... Wolfgang Schäuble, ministre allemand des Finances, estime quant à lui qu'il faut une "transparence maximale" sur la situation des banques pour stabiliser les marchés.

Stress-tests des banques : vers une "transparence maximale"

© Bloomberg

Wolfgang Schäuble, ministre allemand des Finances, a prôné une "transparence maximale" sur la situation des banques pour stabiliser les marchés, jugeant que la publication des tests de résistance y contribuera, dans le magazine Wirtschaftswoche. Ces tests sont censés rendre compte de la capacité de résistance des établissements bancaires à des conditions économiques et financières extrêmes.

Interrogé sur le fait que la publication des stress-tests des banques, sur laquelle les pays de l'Union européenne sont tombés d'accord, puisse pénaliser des banques et entraîner de nouvelles actions de sauvetage par l'Etat, Wolfgang Schäuble a répondu : "Nous avons pour cela les garanties de 750 milliards d'euros" du plan de sauvetage de l'euro décidé par les pays de l'UE.

"Nous avons les instruments pour éviter une fonte du noyau sur les marchés financiers, a-t-il estimé. Il nous faut enfin supprimer les incertitudes sur les marchés, pour que l'économie puisse à nouveau se développer sans entrave."

L'Allemagne, comme la plupart des pays européens, a d'abord été réticente à publier les résultats des tests de solvabilité des banques, craignant une mauvaise réaction des marchés. Après la décision mercredi de l'Espagne de publier ceux des banques espagnoles pour rassurer des marchés financiers inquiets, les dirigeants des pays de l'UE sont tombés d'accord jeudi lors d'une réunion à Bruxelles pour faire pareil au sein de l'UE, avait indiqué à l'AFP une source diplomatique.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires