Standard and Poor's: les Pays-Bas perdent leur triple A

29/11/13 à 09:15 - Mise à jour à 09:15

Source: Trends-Tendances

L'agence de notation américaine Standard and Poor's (S&P) a abaissé d'un cran vendredi la note à long terme des Pays-Bas à "AA+", contre la meilleure possible auparavant "AAA", justifiant sa décision par la faiblesse des perspectives de croissance du pays.

Standard and Poor's: les Pays-Bas perdent leur triple A

© Reuters

"Les perspectives de croissance des Pays-Bas sont désormais plus faibles que ce que nous anticipions auparavant, et la tendance du taux de croissance du PIB réel par habitant est inférieure à celle de ses pairs bénéficiant des mêmes niveaux élevés de développement économique", a expliqué l'agence, qui a attribué une perspective "stable" à cette note. S&P a estimé que le fait que les "perspectives économiques soient moins prometteuses va compliquer la tâche du gouvernement pour atteindre ses objectifs budgétaires", mais elle s'attend néanmoins à ce que "le consensus politique en faveur de la maîtrise de la dette publique et des déficits soit poursuivi".

D'où sa décision d'attribuer une perspective "stable" à cette nouvelle note de long terme. La note de dette à court terme de la cinquième économie de la zone euro a quant à elle été confirmée à "A-1+". "C'est bien sûr décevant que cette notation soit revue à la baisse, mais je ne m'attends pas à d'effet substantiel sur les taux d'emprunt", a réagi le ministre néerlandais des Finances Jeroen Dijssebloem, qui est aussi le président de l'Eurogroupe. "On voit que le marché a déjà anticipé et les Pays-Bas restent un des pays les plus solvables du monde. Les deux autres agences de notation, Fitch et Moody's, ont encore récemment confirmé le triple A des Pays-Bas", a-t-il ajouté.

Seuls 10 pays dans le monde, dont 7 en Europe, conservent désormais le Graal du triple A, la note optimale attribuée par les trois grandes agences de notation Standard & Poor's, Fitch et Moody's. Parmi eux, sept pays bénéficient d'une perspective "stable" sur la situation de leur dette souveraine notée par les trois agences: la Suède, la Norvège, le Danemark, la Suisse, l'Australie, le Canada et Singapour. Les trois autres, l'Allemagne, le Luxembourg et la Finlande, voient leur triple A menacé d'une perspective "négative", attribuée par au moins une des trois agences.

Les Pays-Bas étaient timidement sortis de la récession au troisième trimestre de l'année, mais cela n'a pas suffi. "La forte contribution des exportations à la croissance n'a pas été suffisante pour contrebalancer une économie locale faible", a indiqué l'agence de notation. Cette dernière a également pointé du doigt une dette des ménages "élevée" et des prix immobiliers en baisse. "La confiance des ménages pourrait aussi être affectée par un chômage en hausse".

L'Office central néerlandais des statistiques avait publié le 21 novembre un taux de chômage à 8,5% pour octobre après une montée continue de 5 à 8,7% de juin 2011 à juillet. L'économie des Pays-Bas est tournée vers l'étranger, avec des exportations comptant pour l'écrasante majorité du PIB.

Nos partenaires