Standard and Poor's dégrade la note de l'Espagne de deux crans

11/10/12 à 07:59 - Mise à jour à 07:59

Source: Trends-Tendances

L'agence d'évaluation financière américaine Standard and Poor's a annoncé mercredi avoir abaissé la note de solvabilité de l'Espagne, reléguant ainsi le pays à la limite inférieure des emprunteurs fiables. S&P a abaissé de "BBB+" à "BBB-" la note qu'elle attribue à la dette publique espagnole à long terme.

Standard and Poor's dégrade la note de l'Espagne de deux crans

© Reuters

L'Espagne reste ainsi dans la catégorie des pays en mesure de faire face à leurs obligations de manière adéquate, mais la note qui lui est attribuée est la plus faible dans la catégorie des investissements jugés fiables.

L'agence associe une "perspective négative" à la note du pays, signe qu'elle pourrait l'abaisser encore à moyen terme, ce qui reléguerait automatiquement les obligations d'Etat espagnoles dans la catégorie des investissements qu'elle juge spéculatifs.

Pour S&P, l'abaissement de la note espagnole est la conséquence de "risques croissants pour les finances publiques espagnoles dus à une hausse de la pression économique et politique".

"L'intensification de la récession est en train de limiter les mesures que peut prendre l'Etat espagnol", écrit l'agence dans un communiqué.

"La hausse du chômage et les restrictions budgétaires sont susceptibles d'intensifier le mécontentement social et de contribuer aux fictions existantes entre le gouvernement fédéral espagnol et ceux des régions", ajoute le texte.

L'agence, qui a des "doutes sur l'engagement de certains gouvernements de la zone euro à mutualiser les coûts de la recapitalisation des banques espagnoles" y voit un "facteur déstabilisant pour la perspective de la note de crédit du pays".

Selon elle, la perspective négative associée à la note espagnole traduit la persistance "de risques importants pesant sur la croissance économique et l'exécution du budget de l'Espagne, et le manque de direction politique claire de la part de la zone euro".

Le gouvernement veut "lutter contre le pessimisme de S&P"

Le gouvernement espagnol a affirmé jeudi vouloir "lutter" pour "démentir" les projections pessimistes de l'agence de notation Standard and Poor's, qui a dégradé la note de solvabilité du pays de deux crans, à BBB-, toute proche de la catégorie spéculative. "Je crois que cette agence fait des projections" concernant les perspectives économiques de l'Espagne, mais "nous, ce que nous voulons, avec l'action du gouvernement, c'est démentir ces projections", a affirmé le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, Inigo Mendez de Vigo, sur la radio nationale.

"Nous verrons si ces projections se transforment en réalité, nous allons lutter pour que cette réalité n'arrive pas", a-t-il insisté.

L'agence Standard and Poor's "dégrade notre note de deux crans, mais je crains que ce soit une tendance vers laquelle nous allions depuis déjà quelques temps", a reconnu le secrétaire d'Etat, alors que Moody's a déjà menacé de placer la note souveraine de l'Espagne en catégorie spéculative et doit se prononcer d'ici fin octobre.

"Nous verrons comment réagissent les marchés", a-t-il dit: "il est vrai que nous sommes dans une situation compliquée, nous le savons mais je pense que nous allons mieux qu'il y a quelques mois, avant le conseil européen de juin", a-t-il ajouté.

La Bourse madrilène a ouvert jeudi dans le rouge, cédant 0,82% peu après l'ouverture.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires