Sortie de crise en vue pour les assureurs belges

19/10/10 à 16:23 - Mise à jour à 16:23

Source: Trends-Tendances

La sortie de crise se profile pour les assureurs belges, notamment à la lecture des résultats comptables des entreprises du secteur : 1 milliard d'euros de bénéfices, après une perte de 167 millions d'euros en 2009.

Sortie de crise en vue pour les assureurs belges

© Thinkstock

Le total des primes d'assurances émises par l'ensemble du secteur en Belgique s'est élevé en 2009 à 28,4 milliards d'euros, soit une baisse nominale de 3,1 % par rapport à 2008. Pour 2010, Assuralia, l'Union professionnelle des entreprises d'assurances, avance une estimation de 30,8 milliards d'euros, soit une hausse de 8,7 % par rapport à 2009.

La sortie de crise se profile donc, notamment à la lecture des résultats comptables des entreprises du secteur : 1 milliard d'euros de bénéfices, après une perte de 167 millions d'euros en 2009.

L'encaissement le plus élevé de ces huit dernières années avait été observé en 2005, lorsqu'il avait atteint près de 34 milliards d'euros.

Entre 2008 et 2009, le domaine vie, qui représente deux tiers du chiffre d'affaires du secteur, a connu un recul de 5,3 % alors que la part non-vie a augmenté de 1,3 %. Pour les accidents du travail, la collecte de primes en assurance chute de 4,9 % entre 2008 et 2009, ce qui s'explique par la diminution de l'activité économique.

La présentation des résultats 2009 a permis de mettre en évidence un déficit technique de 1,6 % des primes acquises dans la branche corps de véhicules (Omnium) de l'assurance automobile.

"Si des recettes se dégagent encore des primes liées aux vols de voiture, les sociétés d'assurances supportent un sévère déficit dans l'assurance qui couvre les dégâts matériels aux véhicules en cas de collision ou de tempête, par exemple", explique le porte-parole d'Assuralia.

Enfin, le taux de pénétration de l'assurance dans l'économie belge, défini comme le rapport entre le total des encaissements et le produit intérieur brut, s'élève à environ 8,5 % en 2008 et 2009, contre 9,3 % en 2006 et 2007. "Après la chute vertigineuse des principaux indicateurs l'année précédente, 2009 est une année de redressement et une reprise de la demande se dessine pour 2010", conclut Assuralia.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires