S&P maintient la note de la Belgique avec une perspective stable

13/01/17 à 20:11 - Mise à jour à 20:10

Source: Belga

L'agence de notation Standard & Poor's (S&P) a maintenu, vendredi, la note à long et court terme de la Belgique "AA/A1+" avec une perspective stable.

S&P maintient la note de la Belgique avec une perspective stable

© REUTERS

La note de S&P maintenue reflète, selon l'agence de notation, un examen positif de l'économie "prospère, productive et ouverte" de la Belgique.

Dans une analyse nuancée de la situation belge, S&P souligne les avoirs élevés des ménages belges, parmi les plus importants en Europe, mais constate une série de faiblesses comme des disparités régionales, le haut niveau de dette publique et le degré élevé de taxation.

"Malgré la pression fiscale élevée et des rigidités structurelles au cours de la décennie passée, l'économie de la Belgique a bien performé. En termes réels, nous nous attendons à ce que le PIB soit, à la fin de cette année, 8% plus élevé que son pic d'avant-crise en 2007", poursuit S&P.

Une telle évolution du PIB place la Belgique dans le même wagon que l'Allemagne et le Royaume-Uni et devant la France mais derrière les USA, le Canada et la plupart des pays asiatiques à l'exception du Japon.

S&P estime aussi qu'"aussi longtemps que la sécurité sociale continuera à être collectée et distribuée au niveau fédéral, les arrangements fiscaux semblent soutenables".

L'agence de notation salue encore les mesures comprises dans le tax shift et qui améliorent, selon elle, l'inclusivité du marché du travail en améliorant son accès aux personnes moins qualifiées.

Mais tout cela a un coût, poursuit Standard & Poor's, soulignant que le déficit public s'est "substantiellement" détérioré en 2016 par rapport aux prévisions, à près de 3% du PIB. Le budget a également souffert de dépenses non prévues liées à la lutte contre le terrorisme et à l'afflux de demandeurs d'asile.

S&P table enfin sur une croissance modérée du PIB belge entre 2017 et 2019, estimant que la matérialisation du Brexit devrait peser sur l'économie de la Belgique via une baisse de ses exportations outre-Manche.

Tout en continuant à l'assortir d'une perspective stable, Standard & Poor's avertit qu'elle pourrait abaisser la note de la Belgique si cette dernière ne poursuivait pas sa consolidation budgétaire au rythme attendu par l'agence de notation. A l'inverse, elle pourrait remonter la note belge si le déficit public se réduisait plus rapidement que prévu ou si les excédents de la balance commerciale de la Belgique devaient encore s'améliorer de manière récurrente.

Fin décembre, une autre agence de notation, Fitch, avait pour sa part abaissé la note de la Belgique, de AA à AA-, en invoquant des "dérapages budgétaires". Cette nouvelle note a par contre été assortie d'une perspective "stable", ce qui veut dire que Fitch ne prévoit pas un nouvel abaissement à moyen terme.

En savoir plus sur:

TrendsInformation Services

Nos partenaires