S&P abaisse à "négative" la perspective de la note AAA du Royaume-Uni

12/06/15 à 20:39 - Mise à jour à 20:39

Source: Belga

L'agence Standard & Poor's a abaissé vendredi à "négative" la perspective de la note de la dette à long terme du Royaume-Uni, actuellement fixée au cran le plus élevé de AAA, citant les risques encourus par le référendum sur l'appartenance britannique à l'Union européenne (UE).

S&P abaisse à "négative" la perspective de la note AAA du Royaume-Uni

London, UK - October 2, 2010 - Bicycle commuters on their way to work after crossing Blackfriars bridge in early morning. © iStockphotos

"La décision du gouvernement conservateur (...) de tenir un référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'UE d'ici à 2017 représente un risque pour les perspectives de croissance des services financiers et des secteurs exportateurs, ainsi que pour l'économie en général", a expliqué S&P dans un communiqué. "Nous pensons en outre qu'un possible départ de l'UE soulève la question du financement des larges déficits (budgétaires et des comptes courants, ndlr) du Royaume-Uni", a ajouté l'agence de notation.

Le changement à une perspective "négative" signifie que la note du pays pourrait être abaissée à court ou moyen terme, bien que cela ne constitue pas une certitude. S&P est la seule des trois grandes agences de notation à conférer sa note maximale à la dette à long terme du Royaume-Uni. Moody's lui octroie la note "Aa1" (perspective stable), soit la deuxième meilleure de son échelle qui en compte 19, et Fitch a confirmé en décembre sa note "AA+" assortie d'une perspective stable - également la deuxième meilleure note possible sur son échelle de 22.

Le Premier ministre conservateur David Cameron, largement réélu lors des élections législatives du 7 mai, a promis d'organiser un référendum sur le maintien ou non du pays dans l'UE d'ici à la fin 2017 au plus tard. Les milieux d'affaires de la City de Londres sont dans l'ensemble favorables au maintien dans l'UE, mais l'incertitude entraînée par cet appel aux urnes a tendance à inquiéter le patronat britannique. Le Trésor s'est voulu positif après la décision de S&P, soulignant d'abord que l'agence avait maintenu la note "AAA", ce qui constitue d'après lui "un encouragement à la reprise solide favorisée par le plan du gouvernement à long terme".

"Nous sommes les premiers à dire que nous sommes dans une période de risque élevé qui menace la reprise, ce qui explique pourquoi nous travaillons à renforcer la stabilité de l'économie", a-t-il souligné. "Au coeur de ce plan figure le fait de donner au peuple britannique son mot à dire sur l'appartenance à l'UE pour la première fois en 40 ans et de résoudre l'incertitude entourant la relation du Royaume-Uni avec l'UE", a assuré le Trésor.

En savoir plus sur:

Nos partenaires