RTL Group, bientôt star du Bel 20?

13/05/13 à 11:36 - Mise à jour à 11:36

Source: Trends-Tendances

Le groupe RTL, basé à Luxembourg, pourrait bientôt rentrer dans l'indice Bel 20. Grâce à la mise en Bourse d'un paquet d'actions par son premier actionnaire, Bertelsmann.

RTL Group, bientôt star du Bel 20?

© Reuters

Tout va plutôt bien pour le groupe RTL, la maison mère de RTL Belgique. Il est de loin le premier groupe audiovisuel en Europe, avec six milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2012, loin devant Mediaset de Berlusconi et TF1.

La bonne santé de RTL Group permet à son actionnaire de contrôle, Bertelsmann, de vendre 16,5 % des parts du groupe audiovisuel à 55,5 euros par action, soit 1,415 milliard d'euros. Du coup, le volume du capital mis dans le public, qui était très faible (8,4 %), devient plus substantiel, de l'ordre de 24 %, avec une capitalisation de plus de deux milliards d'euros, un seuil qui ouvre la possibilité d'entrer dans les valeurs du Bel 20, car la société est cotée à Bruxelles (de même qu'à Luxembourg et à Francfort).

L'opération a un peu surpris le marché qui s'attendait plutôt à l'inverse : une OPA de Bertelsmann sur le free float de RTL Group, afin de sortir la société de la Bourse. Le groupe Bertelsmann, basé à Gütersloh, en Allemagne (la même ville que Miele), est une entreprise familiale qui a toujours évité la Bourse. Elle constitue un des grands groupes de médias comptant, outre RTL, Prisma Press (les magazines Capital, Gala, Femme Actuelle, etc.), Grüner+Jahr (Geo, Stern, Focus, etc.) et l'éditeur Random House.

Une bonne résilience

Le portefeuille d'activités de RTL Group est suffisamment bien diversifié pour ne pas subir autant que d'autres la crise qui frappe les médias audiovisuels comme TF1. Il bénéficie d'une forte présence en Allemagne, marché en croissance. RTL Group contrôle aussi une société qui progresse fort bien, Fremantle, laquelle développe et vend des concepts d'émissions comme X Factor, Got Talent, Idol ou L'amour est dans le pré, vendus partout dans le monde, y compris à des chaînes concurrentes du groupe RTL.

Le groupe est codirigé par Anke Schäferkordt et le Belge Guillaume de Posch. La première gère le marché allemand, le second, l'international. En 2012, les ventes, qui atteignaient les six milliards d'euros ont augmenté de 4 %, avec un résultat net de 597 millions d'euros (-14 %). Une performance appréciable dans un marché marqué par l'érosion des recettes publicitaires et la concurrence de l'Internet.

24 %

du capital de RTL Group se retrouve dans le public.

En savoir plus sur:

Nos partenaires