Rapprochement entre Belfius et Ethias: vers un nouveau "bain de sang social"?

07/09/16 à 10:59 - Mise à jour à 10:59

Source: Belga

Le Setca s'oppose à tout rapprochement entre Ethias et Belfius et plaide pour le "stand alone", indique mercredi le syndicat socialiste dans un communiqué, en réaction à l'information selon laquelle la Banque nationale de Belgique (BNB) étudiait la possibilité de voir l'assureur liégeois racheté par la banque publique.

Rapprochement entre Belfius et Ethias: vers un nouveau "bain de sang social"?

/ © belga

Le Setca estime par ailleurs que le conseil d'entreprise extraordinaire convoqué mercredi matin est "un premier pas vers un bain de sang social chez Ethias".

"La décision du conseil d'administration d'écarter Bernard Thiry de la direction de la société", annoncée mercredi matin, "doit être vue comme l'élimination de l'obstacle principal à une absorption dans le giron de Belfius qui fera de nombreuses victimes parmi les (1.600) travailleurs", affirme le secrétaire général du syndicat, Égidio Di Panfilo. "Ce qui se passe est très grave. Ce sont des manoeuvres politiques libérales." "Malgré nos avertissements, aucune mesure n'a été réellement prise.

La BNB a continué à jouer un rôle de déstabilisation de la société pour préparer le terrain à une offensive contre une entreprise clef de la région liégeoise. Les pièces du puzzle se mettent bien en place avec, après cette offensive, le départ du capitaine actuel et l'annonce d'un plan de fusion avec Belfius", poursuit le syndicaliste, qui estime que la nomination de Benoit Verwilghen comme directeur faisant fonction est "une illustration de cette stratégie".

Le Setca a demandé, lors du conseil d'entreprise extraordinaire qui a débuté à 10h00, à rencontrer le président du conseil d'administration et appelle le ministre wallon de l'Economie, Jean-Claude Marcourt, à prendre "les mesures qui s'imposent, notamment par le biais de la participation de la région dans le capital d'Ethias".

Nos partenaires