Quand Cantona & Co fait (vraiment) peur aux banquiers...

24/11/10 à 10:30 - Mise à jour à 10:30

Source: Trends-Tendances

Une réalisatrice belge a relayé le précepte d'Eric Cantona et appelle les citoyens belges et français à retirer leur argent des banques pour déstabiliser le système. Febelfin, la fédération belge du secteur financier, s'inquiète.

Quand Cantona & Co fait (vraiment) peur aux banquiers...

Les banques belges sont inquiètes après l'appel lancé par la réalisatrice belge Géraldine Feuillien, invitant les personnes à retirer tout leur argent des banques le 7 décembre. "Cet appel peut de nouveau poser des problèmes aux banques", affirme mercredi Febelfin, la fédération belge du secteur financier, dans Het Nieuwsblad et De Standaard.

En France, l'ancienne star du football Eric Cantona a appelé chacun à vider son compte bancaire. La Bruxelloise Géraldine Feuillien a repris l'idée d'Eric Cantona pour "piller" les banques. Avec quelques amis, elle a développé le site Bankrun2010.com. Elle veut réunir autant de personnes que possible afin qu'elles aillent retirer tout l'argent de leur banque le 7 décembre. Géraldine Feuillien pense que près de 15.000 personnes participeront à cette action en Belgique et en France.

"Depuis la publication de notre appel, des citoyens se mobilisent pour traduire le texte dans leur langue, recréer l'événement dans leur pays, faire connaître notre initiative par tous les moyens possibles et inviter leurs contacts à faire de même, indique-t-elle sur le site de Bankrun2010. Notre appel rencontre un succès que nous n'osions espérer. Nous nous en réjouissons et grâce à l'investissement personnel de tous ceux qui, comme nous, souhaitent jouir d'un système bancaire sain, équitable, abordable et responsable, nous espérons qu'au fil des semaines, nous réussirons à convaincre suffisamment de gens de par le monde pour être enfin entendus par nos gouvernements respectifs."

Febelfin : "Cette action peut déstabiliser notre fragile système financier !"

Les banques en Belgique sont, bien sûr, totalement opposées à cette initiative : "Cette action peut déstabiliser notre fragile système financier !, a réagi Michel Vermaerke, administrateur délégué de Febelfin. Certaines institutions bancaires en Belgique ont dû être sauvées par le gouvernement en raison des conséquences de la crise du crédit. Un tel sauvetage ne doit pas être réitéré car il est très coûteux."

Michel Vermaerke espère que les auteurs de cette initiative ne passeront pas à l'action.

A la question de savoir s'ils sont conscients des conséquences économiques qu'entraînerait le succès de notre action, Géraldine Feuillien répond : "Nous sommes surtout conscients des conséquences que le système financier mondialisé dérégulé et incontrôlable ont sur nos emplois, nos santés, notre éducation, nos pensions, nos industries, notre environnement, notre avenir, notre dignité, la dignité des citoyens des pays que ce système a asservis par des dettes qu'ils ne pourront jamais rembourser pour mieux s'approprier leurs ressources. C'est le sort qui attend les citoyens occidentaux si nous ne nous prenons pas en main."

Trends.be

Nos partenaires