Près de 70.000 Belges millionnaires en dollars

22/06/10 à 16:45 - Mise à jour à 16:45

Source: Trends-Tendances

Fin 2009, la Belgique comptait 68.800 "high net worth individuals", à savoir 68.800 personnes dont les avoirs financiers dépassent le million de dollars, non compris leur résidence principale, collections d'art et autres objets de luxe. Selon un récent rapport de Capgemini et Merrill Lynch, c'est 15,5 % de plus qu'en 2008.

Près de 70.000 Belges millionnaires en dollars

© Reuters

Fin 2009, la Belgique comptait 68.800 high net worth individuals, à savoir 68.800 personnes dont les avoirs financiers dépassent le million de dollars, non compris leur résidence principale, collections d'art et autres objets de luxe. Selon un récent rapport de Capgemini et Merrill Lynch, c'est 15,5 % de plus qu'en 2008. Le terrible écrémage parmi les millionnaires - 12.400 d'entre eux avaient perdu ce statut suite à la crise financière - aura donc été de courte durée. Mieux, le nombre de millionnaires est revenu à son niveau de 2006.

Comme l'indique une autre étude du même type, réalisée cette fois par Boston Consulting Group début juin, le mouvement de rattrapage est mondial : + 14 % (Merrill Lynch et Capgemini parlent d'une hausse de 17 %). Conséquence : la fortune totale des quelque 10 millions de millionnaires dans le monde est estimée à 39 milliers de milliards de dollars. Quelque 53,5 % de ce pactole sont issus des Etats-Unis, du Japon et de l'Allemagne. Quant aux pays d'Asie et du Pacifique, ils grignotent chaque année quelques pour cent de "parts de marché". La seule Australie a connu une progression surprenante de 34 %.

L'inflation des millionnaires s'explique surtout par le très net regain de forme des capitalisations boursières. Après une chute de 50 % en 2008, la capitalisation totale pour le Bel 20, par exemple, a crû de 31,6 % entre fin 2008 et fin 2009, indique Marc-Jean Nootens chez Capgemini Belgique.

La crise a-t-elle incité les "riches" à dépenser différemment leur argent ? Selon Marc-Jean Nootens, la tendance constatée l'an dernier à privilégier des "placements refuges" comme les objets d'art, de luxe et de collection, s'est poursuivie en 2009 mais sans accélération.

Echaudés par les placements à risque, les nantis sont-ils devenus plus philanthropes ? Les sondages réalisés par Capgemini et Merrill Lynch auprès de gestionnaires de patrimoine un peu partout dans le monde indiquent que les riches ont fait à nouveau davantage de donations en 2009. Cela devrait se poursuivre en 2010.

L'intérêt des plus riches pour des "offres philanthropiques" ou la création de fondations n'aurait jamais été aussi vif. La semaine dernière, dans le magazine Fortune, Bill Gates et Warren Buffett invitaient leurs amis milliardaires à faire don d'au moins la moitié de leur fortune. Les deux hommes ne désespèrent pas de lever ainsi 600 milliards de fonds. Une somme qui laisse pantois vu de Belgique, où l'on ne compte finalement qu'Albert Frère parmi les milliardaires du Forbes 500.

Olivier Fabes

En savoir plus sur:

Nos partenaires