Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

02/12/14 à 12:11 - Mise à jour à 12:11

Pourquoi la baisse historique du taux d'intérêt est aussi une mauvaise nouvelle

Il y a un chiffre et un seul à retenir ces jours-ci. Et ce chiffre, c'est 1%: le taux historique auquel quelques pays en zone euro peuvent aujourd'hui s'endetter sur une durée de 10 ans.

Pourquoi la baisse historique du taux d'intérêt est aussi une mauvaise nouvelle

Image d'illustration © istock

1%, c'est un taux historique jamais atteint pour ces pays, alors que nous sommes loin d'être sortis d'affaire au niveau de cette crise qui dure depuis 7 ans maintenant. Et quand je dis 1%, j'exagère encore, car si on prend le cas de la Belgique, le taux d'emprunt de l'Etat était tombé lundi à 0,94%. Du jamais vu. Et c'est à la fois une excellente nouvelle et une mauvaise nouvelle...

C'est une évidence, c'est d'abord une très bonne nouvelle pour les personnes endettées. Et la plus endettée d'entre nous, c'est l'Etat, même si, je vous l'accorde, ce n'est pas une personne. L'Etat fédéral et le nouveau gouvernement reçoivent un superbe cadeau des marchés financiers. Grâce au fait que le taux d'intérêt à 10 ans est tombé sous les 1%, nous allons pouvoir économiser 500 millions d'euros en 2015 par rapport à 2014. C'est donc également une bonne nouvelle pour les citoyens, car cette économie en terme de charge d'intérêt, c'est autant d'argent qu'il ne faudra pas chercher dans la poche du contribuable !

Le contribuable sera également content, du moins s'il décide d'acheter une maison ou un appartement ou même de refinancer son ancien prêt hypothécaire. Là encore, le raisonnement est simple: le taux de nos prêts hypothécaires est directement lié au taux d'intérêt à 10 ans. Comme ce dernier a baissé, le taux de votre prêt hypothécaire a également diminué. L'un des meilleurs taux actuellement - si ce n'est le meilleur - est offert par la banque Belfius !

Partager

Pourquoi la baisse historique du taux d'intérêt est aussi une mauvaise nouvelle

Magnifique, me direz-vous, enfin des bonnes nouvelles. C'est vrai et je me réjouis de les partager avec vous. Mais attention, j'ai dit qu'il y a aussi un aspect négatif à cette baisse des taux d'intérêt à long terme. Quand les taux à 10 ans plongent de cette façon, cela montre aussi qu'ils sont le reflet de ce que pensent les investisseurs du long terme. Cela veut donc dire que notre zone euro est menacée, selon eux, par la déflation, c'est-à-dire la baisse généralisée des prix. Et s'il y a une menace de déflation, cela veut également dire que les perspectives de croissance pour les années à venir ne sont pas positives.

Pour dire brutalement et rapidement les choses: oui, vous pourrez emprunter votre crédit hypothécaire moins cher, mais votre salaire ou vos autres revenus risquent de stagner, car le marasme économique pourrait bien perdurer encore longtemps.

Mais bon, je ne vais quand même pas plomber votre journée avec une chute aussi négative. Je vais donc conclure en précisant qu'il ne s'agit là que d'un scénario parmi d'autres. En attendant, je vous conseille de prendre l'aspect positif de ce taux de 1%. Pour le reste, on verra en temps utile. Chaque chose en son temps.

En savoir plus sur:

Nos partenaires