Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

10/02/15 à 12:53 - Mise à jour à 12:52

Pourquoi ils vous dénoncent au fisc

Les jaloux et les envieux se frottent les mains. La Belgique a connu un record de dénonciations au fisc en 2014. L'année dernière, le fisc a enregistré 2.625 dénonciations. C'est encore plus qu'en 2013, qui était déjà une année record avec un hausse des dénonciations de + 110 % !

Pourquoi ils vous dénoncent au fisc

Image d'illustration. © istock

La porte-parole de l'administration fiscale explique que ces dénonciations arrivent par plusieurs canaux: soit via un appel au contact center, soit par courrier ou directement auprès d'un contrôleur. Bien entendu, la porte-parole du fisc précise bien que ce n'est pas son administration qui encourage ces dénonciations, mais que c'est en quelque sorte dans l'air du temps, et dû au fait que les médias parlent régulièrement d'injustice fiscale. On vient encore de le voir avec le scandale de la banque HSBC ! Mais toujours est-il que ces dénonciations sont toutes traitées et que le fisc ouvre d'office un dossier, même si ce dossier peut ne pas aboutir.

En réalité, ces informations qui tombent du ciel, on a beau les considérer comme pas très élégantes, il n'en reste pas moins que ces délations simplifient fortement la tâche du fisc. Pour la simple raison que le dénonciateur est bien souvent une personne faisant partie de l'entourage de la personne visée. Les informations du corbeau ne se limitent pas toujours à indiquer que le voisin a acheté une nouvelle voiture ou a construit une immense piscine. Le corbeau va souvent plus loin, il donne parfois des documents que le fisc n'aurait jamais pu obtenir tout seul: copie de la comptabilité noire, extraits de comptes planqués à l'étranger, etc.

Partager

Pourquoi ils vous dénoncent au fisc

Et on en vient au profil de ces mouchards. La majorité des dénonciations sont le fait d'ex-conjoints, d'anciens employés, ou de voisins avec lesquels on entretient des relations conflictuelles. Ou alors ce sont des concurrents jaloux. La plupart du temps, ces dénonciations visent le travail clandestin, la non-déclaration de recettes ou encore la fraude au domicile.

Mais ce n'est pas tout. Il est également possible d'être trahi par ses propres enfants, voire même par ses parents. C'est parfois le cas dans certaines successions non déclarées et pour lesquelles il y a une dispute autour du magot.

Et puis, il y a bien entendu les dénonciations par dépit conjugal, et qui sont beaucoup plus fréquentes que l'on ne s'imagine, à en croire certains avocats. C'est le cas dans les situations de divorce, par exemple. Notamment lorsque le conjoint, qui demande une pension alimentaire, n'est pas satisfait de la "générosité" de son ancien compagnon.

Bref, derrière ces 2.625 dénonciations au fisc, il y a toute l'âme humaine et son ambivalence qui s'exprime. On peut aimer ou pas, mais c'est comme cela. Et la crise n'arrange certainement pas les choses.

En savoir plus sur:

Nos partenaires