Pourquoi Belfius relativise sa dégradation par Moody's

25/05/12 à 11:57 - Mise à jour à 11:57

Source: Trends-Tendances

Belfius Banque relativise la dégradation de sa note par Moody's. Pour l'ex-Dexia Banque Belgique, "cette révision est à placer dans le contexte plus large de l'action concernant les banques européennes en cours chez Moody's".

Pourquoi Belfius relativise sa dégradation par Moody's

© Image Globe

Moody's prévoit que le processus de restructuration de Belfius Banque durera plus longtemps qu'initialement escompté, notamment en raison d'un environnement macroéconomique et financier actuellement très difficile. L'agence de notation a dès lors abaissé d'un cran les notations de Belfius Banque, à "Baa1", avec perspective stable pour la notation à long terme et Prime-2 pour la notation à court terme.

Dans son communiqué, Moody's souligne cependant "que le dénouement des liens avec le groupe Dexia est déjà bien avancé ; que Belfius est parvenu à protéger sa franchise en Belgique sur ses métiers principaux ; que Belfius est en mesure d'améliorer son profil de risque et de le mettre en adéquation avec ses activités-clés, nuance l'ex-Dexia Banque Belgique dans son propre communiqué. Moody's souligne également que Belfius bénéficie d'un important support systémique."

Belfius estime que cette révision de notation est à placer dans le contexte plus large de l'action concernant les banques européennes actuellement en cours chez Moody's.

Belfius : ses 3 raisons de ne pas s'inquiéter

La banque souligne au passage "qu'elle a progressé de manière significative dans plusieurs domaines-clés" ces derniers mois :

1. Rentabilité. "Belfius affiche un résultat net part du groupe de 397 millions d'euros au premier trimestre de 2012, partiellement sous l'effet d'éléments non récurrents importants. Ce résultat renforce les fonds propres de base de la banque et lui donne en outre de la marge pour encore améliorer son profil de risque."

2. Exposition aux PIIGS. "Belfius a très fortement réduit son risque de concentration sur certains pays PIIGS (Ndlr, Portugal, Italie, Irlande, Grèce, Espagne). Ainsi, l'encours des obligations d'Etat espagnoles a été réduit à zéro, tandis que l'encours des obligations d'Etat portugaises et grecques a été ramené respectivement à 100 millions et 80 millions d'euros. Au total, 2,4 milliards d'euros d'actifs du portefeuille d'investissement ont été cédés."

3. Position de liquidité. "La titrisation récente de prêts aux petites et moyennes entreprises a également permis à Belfius d'améliorer son profil de liquidité de 2,2 milliards d'euros. En outre, la banque poursuit la réduction de ses financements accordés au groupe Dexia : fin mars, les financements non sécurisés (unsecured cash exposure) ont été pratiquement réduits à zéro, ce qui contribue aussi au renforcement de la position de liquidité."

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires