Pour BinckBank, la taxe sur la spéculation a fait chuter les transactions de 10%

08/02/16 à 10:22 - Mise à jour à 10:22

Source: Belga

La banque en ligne néerlandaise BinckBank a vu ses transactions diminuer d'environ 10% en Belgique depuis le début de l'année par rapport aux autres marchés dans lesquels elle est présente (Pays-Bas, France et Italie).

Pour BinckBank, la taxe sur la spéculation a fait chuter les transactions de 10%

© Belga

La raison de cette baisse s'explique par l'introduction de la taxe sur la spéculation, selon le président de BinckBanck Vincent Germyns.

En octobre, Vincent Germyns n'avait pas exclu un départ de la banque du marché belge en raison de cette nouvelle taxe. Une hypothèse qui finalement ne s'est pas concrétisée. "Nous ne l'excluons toujours pas, mais ce n'est pas à l'ordre du jour", précise-t-il. Le patron de BinckBank reste très critique à l'égard de cette taxe.

Toutefois, M. Germyns est satisfait des résultats de la banque en Belgique en 2015. Le nombre de transactions a baissé de 12% au quatrième trimestre par rapport au troisième trimestre. "Mais le neuf premiers mois ont été importants avec 200.393 transactions, en ligne avec les prévisions", explique-t-il. Le nombre de comptes d'investissement ont augmenté de 1% à 64.162. BinckBank a administré 2,7 milliards d'euros de capitaux sur ses comptes belges.

Nos partenaires