Plein emploi et lutte contre l'inflation, les deux missions de la Fed

02/11/17 à 14:17 - Mise à jour à 14:17

Source: Afp

La Réserve fédérale américaine (Fed), la banque centrale la plus puissante du monde, veille à la stratégie monétaire des Etats-Unis tout en étant chargée de favoriser la croissance, l'emploi et la stabilité des prix.

Plein emploi et lutte contre l'inflation, les deux missions de la Fed

Le bâtiment de la Fed (Federal Reserve) à Washington. © BELGAIMAGE

Sa structure complexe et diversifiée vise à préserver son indépendance, même si ses dirigeants sont nommés par la Maison Blanche et confirmés par le Sénat. Voici ses principaux traits d'organisation:

- Une institution plus que centenaire: la Réserve fédérale américaine (Fed) a 104 ans. Elle a été créée le 23 décembre 1913 par le président Woodrow Wilson après la panique financière de 1907 qui avait entraîné une ruée sur les banques et des faillites.

Elle conduit de façon indépendante la politique monétaire, supervise les institutions financières et veille à la stabilité du système financier.

- 12 régions: douze banques de réserve régionales composent le système de Réserve fédérale qui se veut décentralisé. Le découpage un peu désuet reflète la géographie économique de l'époque, huit d'entre elles étant situées à l'est du Mississippi. Ces douze banques, qui sont aussi les actionnaires de la Fed, couvrent les régions de New York, San Francisco, Chicago, Richmond, Atlanta, Boston, Dallas, Cleveland, Philadelphie, Kansas City, Saint-Louis et Minneapolis.

- Un directoire: la Maison Blanche choisit, avec l'aval du Sénat, sept gouverneurs, dont le président, le vice-président de la Fed, nommés pour quatre ans. Ils siègent au sein d'un directoire, ou "conseil de gouverneurs" qui est situé à Washington.

Trois postes de gouverneurs sont actuellement vacants et attendent une nomination par le président Trump. Les gouverneurs sont nommés pour 14 ans, une durée qui se veut garante de leur indépendance, ou bien pour le restant du mandat de celui qu'ils remplacent.

D'autres administrateurs, représentant les régions, sont choisis parmi des responsables bancaires ou d'autres professions. Ils élisent 12 présidents régionaux qui participent aux réunions du Comité de politique monétaire (FOMC). Tous ces présidents ne votent pas sur les décisions monétaires, seulement quatre d'entre eux sont désignés membres votants à tour de rôle chaque année.

- Un "double-mandat": une double mission guide la Fed dans ses décisions de politique monétaire. Elle doit "promouvoir l'objectif d'un emploi maximum et des prix stables", en privilégiant des taux bas. Elle s'est fixé un objectif d'inflation de 2% qu'elle juge sain pour l'économie.

- Le Comité monétaire (FOMC), qui se réunit toutes les six semaines pour déterminer la politique monétaire en fixant le niveau des taux d'intérêt à court terme, comprend douze membres votants. Ce sont les sept gouverneurs, dont le président de la Fed, ainsi que le président de la banque de Réserve fédérale de New York et quatre des douze présidents régionaux.

Si l'on y ajoute les présidents régionaux qui assistent au Comité à titre d'intervenants seulement, le total des participants au FOMC se monte à 19.

- Les taux d'intérêt directeurs: principal outil de politique monétaire, les taux d'intérêt au jour le jour fixent le coût de l'argent que les banques se prêtent entre elles et par là influencent le coût des crédits bancaires aux entreprises comme aux consommateurs, ce qui pèse sur l'activité économique. En cas d'inflation, la banque centrale relève les taux pour freiner la masse monétaire et ralentir l'activité. En cas de menace de déflation, elle peut les baisser jusqu'à zéro comme elle l'a fait pendant sept ans après la crise de 2008-2009 pour favoriser l'investissement et la consommation.

En savoir plus sur:

Nos partenaires