Petercam - Degroof: un mariage voué à l'échec ?

02/10/14 à 13:37 - Mise à jour à 13:37

Source: Trends-Tendances

Petercam et la Banque Degroof discuteraient d'un mariage. Les économies d'échelle seraient-elles une solution au rétrécissement de la marge bénéficiaire des gestionnaires de patrimoine ? Les obstacles à leur union sont légion.

Petercam - Degroof: un mariage voué à l'échec ?

© Photonews

Le 1er octobre prochain, Philippe Masset (49 ans), ex-responsable du commercial banking d'ING Belgique, reprendra les rênes de la Banque Degroof.

Et Philippe Masset trouvera un dossier sur son bureau, celui du rapprochement de la Banque Degroof et de Petercam. Selon le journal économique L'Echo, les deux maisons parleraient mariage. Petercam serait venue faire sa demande à la Banque Degroof qui s'est dit prête à réfléchir. Ce n'est pas la première fois que circulent des rumeurs sur une possible fusion des deux spécialistes de la gestion de patrimoine mais les précédentes tentatives ont avorté.

La probabilité de voir une fusion ou une reprise se concrétiser est plutôt faible, estiment la plupart des partenaires. Les deux institutions ne partagent pas la même culture d'entreprise. L'institution de la rue de l'Industrie a la réputation d'être prudente et conservatrice, d'où un processus décisionnel long et fastidieux. La maison de la place Sainte-Gudule, par contre, est connue pour sa mentalité "cowboy".

Retrouvez cet article complet dans le magazine Trends-Tendances de cette semaine.

En savoir plus sur:

Nos partenaires