P&V veut supprimer 300 temps plein d'ici 2020

13/09/16 à 11:54 - Mise à jour à 16:37

Source: Belga

Les syndicats de l'assureur P&V espèrent que la direction du groupe tiendra sa promesse de procéder au départ de 300 équivalents temps plein de manière cordiale. Celle-ci a fait savoir mardi qu'elle n'entendait pas recourir aux licenciements secs.

P&V veut supprimer 300 temps plein d'ici 2020

© Belga

P&V a annoncé, au cours d'un conseil d'entreprise extraordinaire, qu'au moins 300 emplois allaient être supprimés d'ici 2020. Il s'agit d'un poste de travail sur six. Après AXA la semaine dernière, P&V est la deuxième compagnie d'assurances à annoncer une coupe dans ses effectifs. La faiblesse des taux et la numérisation croissante ne constituent pas des facteurs favorables pour les entreprises du secteur.

L'entreprise espère économiser 29 millions d'euros avec ces licenciements, selon Sabine Ruys, du syndicat CNE/LBC. Le personnel qui reste devra en outre fournir à son tour un effort financier d'ici 2020 et l'organisation du travail sera plus flexible.

"Il faut voir si ces plans sont réalisables. Par le passé, le nombre de départs moyen s'élevait à 30 à 50 équivalents temps plein par an. La direction dit toutefois qu'elle veut faire des efforts", ajoute la représentante du syndicat chrétien. Elle souligne que des personnes seront par ailleurs engagées, des profils IT, notamment. "Ça rend l'intervention sur le personnel actuel encore plus importante. D'un autre côté, il y a déjà 75 membres du personnel qui prestent actuellement leur préavis dans le cadre d'une prépension."

Patricia Van Goel, du SETCa/BBTK, attend de la direction des propositions attrayantes. "Mais nous ne savons pas encore de quels budgets on dispose."

Quant aux efforts à fournir par le personnel restant, Mme Ruys pense que la direction veut maintenir autant que possible le pouvoir d'achat des travailleurs. La direction veut harmoniser les statuts du personnel de P&V et de sa filiale Vivium.

En termes de flexibilité dans l'organisation du travail, la direction songe notamment à la piste du dimanche matin, une période de la semaine où les collaborateurs pourraient être amenés à se rendre disponibles pour le client.

Une première réunion entre syndicats et direction est prévue jeudi.

En savoir plus sur:

Nos partenaires