"Oui, la croissance économique fait notre bonheur"

04/11/13 à 13:55 - Mise à jour à 13:55

Source: Trends-Tendances

Depuis que la crise financière a éclaté, certains leaders d'opinion tirent à boulets rouges sur le capitalisme, le libre marché, voire le principe de croissance économique. Peter De Keyzer réfute ces critiques dans son livre intitulé "Groei maakt gelukkig" ("La croissance fait notre bonheur") et réfute le pessimisme ambiant.

"Oui, la croissance économique fait notre bonheur"

La période de crise que traverse actuellement l'Occident, et l'Europe en particulier, est propice à la remise en question du principe même de croissance économique. L'économiste en chef de BNP Paribas Fortis dénonce un double pessimisme. D'une part quant à l'absence persistante de croissance, mais aussi quant à l'excès de croissance qui risque, à terme, de conduire notre planète à sa perte.

"Un sondage sur le ressenti de la crise dans les pays émergents d'Amérique latine et d'Asie donne un tout autre son de cloche, assure Peter De Keyzer. Les citoyens disent éprouver depuis deux décennies une formidable impression de liberté et de progrès fulgurants."

"Nous passons notre temps à chercher des boucs émissaires : les financiers et le marché libre, le capitalisme, la recherche de croissance économique à tout prix. La responsabilité de la crise est partagée, selon moi, et les autorités ne sont pas en reste, elles ont joué un rôle néfaste. Prenez l'exemple des Etats-Unis : la possession d'un logement par des citoyens quasi sans ressources était pour ainsi dire une priorité politique."

Interview complète dans le magazine Trends/Tendances de cette semaine.

Nos partenaires